Acquis pour une aumône de 5 millions d'euros à Manchester City il y a deux ans, Daniel Sturridge, prêté à Bolton lors de la deuxième partie de saison dernière, pète des flammes depuis son retour, reléguant la concurrence aux oubliettes.

Jusqu'à présent, son entraîneur André Villas-Boas n'a pas eu à s'en plaindre. Au ratio matches/buts, Sturridge s'avère le plus prolifique de tous à Stamford Bridge. Au point de susciter la comparaison avec un autre puncheur bien connu. "Daniel me fait irrémédiablement songer à Hulk que j'ai eu sous mes ordres à Porto", observe le coach portugais. "Il a un sens du but tout aussi aiguisé et possède la même faculté que le Brésilien de garder la maîtrise du ballon en pleine course. Il est même plus polyvalent, dans la mesure où il peut être aligné sur le flanc également, ce qui multiplie les options aux avant-postes. Grâce à lui, ainsi qu'à un autre nouveau venu, Juan Mata, il est possible de changer de dispositif et de passer d'un 4-4-2 au 4-3-3 par exemple. Mais Sturridge est le seul à entrer en ligne de compte pour ces deux approches puisqu'il se débrouille indifféremment à chacune de ces positions ."

Bien parti pour faire son trou chez les Blues, Sturridge caresse aussi l'espoir d'entrer en considération pour l'EURO 2012.

Retrouvez l'intégralité du profil de Daniel Sturridge dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine.

Bruno Govers, Sport/Foot Magazine

Acquis pour une aumône de 5 millions d'euros à Manchester City il y a deux ans, Daniel Sturridge, prêté à Bolton lors de la deuxième partie de saison dernière, pète des flammes depuis son retour, reléguant la concurrence aux oubliettes. Jusqu'à présent, son entraîneur André Villas-Boas n'a pas eu à s'en plaindre. Au ratio matches/buts, Sturridge s'avère le plus prolifique de tous à Stamford Bridge. Au point de susciter la comparaison avec un autre puncheur bien connu. "Daniel me fait irrémédiablement songer à Hulk que j'ai eu sous mes ordres à Porto", observe le coach portugais. "Il a un sens du but tout aussi aiguisé et possède la même faculté que le Brésilien de garder la maîtrise du ballon en pleine course. Il est même plus polyvalent, dans la mesure où il peut être aligné sur le flanc également, ce qui multiplie les options aux avant-postes. Grâce à lui, ainsi qu'à un autre nouveau venu, Juan Mata, il est possible de changer de dispositif et de passer d'un 4-4-2 au 4-3-3 par exemple. Mais Sturridge est le seul à entrer en ligne de compte pour ces deux approches puisqu'il se débrouille indifféremment à chacune de ces positions ." Bien parti pour faire son trou chez les Blues, Sturridge caresse aussi l'espoir d'entrer en considération pour l'EURO 2012. Retrouvez l'intégralité du profil de Daniel Sturridge dans votre Sport/Foot Magazine de cette semaine. Bruno Govers, Sport/Foot Magazine