Nocerino arrive à Milan l'été dernier sur la pointe des pieds, sans le crépitement des flashes et le suivi des caméras. Le joueur n'est pas inconnu puisqu'il a été appelé dans le noyau de l'équipe nationale mais ce n'est pas un fuoriclasse, un joueur hors-norme. C'est un milieu à la Gattuso (même s'il préfère Roy Keane et Daniele De Rossi), qui annihile les assauts adverses et récupère un maximum de ballons mais marque peu (12 fois en huit ans).

Quand débute le championnat, Massimiliano Allegri est en panne de milieux et est obligé d'aligner le nouveau venu. Comme pour le remercier, Nocerino enchaîne les prestations au-dessus de la moyenne et les infiltrations dans les espaces créés par Ibrahimovic lui permettent de faire ce qu'il n'avait jamais réussi jusque-là : marquer. Fin octobre, contre Parme, il réussit même un triplé.

Nocerino s'est montré très constant dans son rendement et s'est révélé être un demi très efficace tant en phase offensive que défensive. Et vu qu'il s'entend bien avec Ibra, il est devenu un pilier de l'équipe.

Nicolas Ribaudo, Sport/Foot Magazine

Nocerino arrive à Milan l'été dernier sur la pointe des pieds, sans le crépitement des flashes et le suivi des caméras. Le joueur n'est pas inconnu puisqu'il a été appelé dans le noyau de l'équipe nationale mais ce n'est pas un fuoriclasse, un joueur hors-norme. C'est un milieu à la Gattuso (même s'il préfère Roy Keane et Daniele De Rossi), qui annihile les assauts adverses et récupère un maximum de ballons mais marque peu (12 fois en huit ans). Quand débute le championnat, Massimiliano Allegri est en panne de milieux et est obligé d'aligner le nouveau venu. Comme pour le remercier, Nocerino enchaîne les prestations au-dessus de la moyenne et les infiltrations dans les espaces créés par Ibrahimovic lui permettent de faire ce qu'il n'avait jamais réussi jusque-là : marquer. Fin octobre, contre Parme, il réussit même un triplé. Nocerino s'est montré très constant dans son rendement et s'est révélé être un demi très efficace tant en phase offensive que défensive. Et vu qu'il s'entend bien avec Ibra, il est devenu un pilier de l'équipe.Nicolas Ribaudo, Sport/Foot Magazine