Dans le dernier Sport/Foot Magazine, Marc Degryse déclarait: "Je vois Preud'homme quitter Twente. Ce qu'il a fait là-bas cette saison, c'est un peu ce qu'il avait réalisé avec le Standard et La Gantoise: des résultats inespérés. Dans les deux cas, il a choisi de s'en aller, comme s'il pressentait que ce ne serait pas possible de faire mieux. Il y a un an, il a débarqué à Twente dans des conditions délicates car ce club sortait d'une saison exceptionnelle. Il a refait des miracles en étant vice-champion et en gagnant la Coupe des Pays-Bas. Et il vient maintenant d'être élu Entraîneur de l'Année. Je le vois sur le départ car il doit à nouveau se dire que ce sera très difficile de présenter un meilleur bilan dans un an. Preud'homme est un opportuniste. Mais ce n'est pas une critique : tous les grands coaches sont des gars qui sautent sur chaque bonne occasion."

Les propos de Degryse ont sans doute étonné pas mal de monde, mais aujourd'hui, Preud'homme lui-même confirme qu'il travaillera peut-être ailleurs dans quelques mois. Il a reçu une proposition pour entraîner l'Arabie Saoudite. Depuis son lieu de vacances en Turquie, il a lâché dans Het Laatste Nieuws: "Je ne sais pas encore si je vais accepter. Peut-être que oui. Pour l'instant, je me repose et j'écoute". Il pourrait y empocher plus de 2 millions par saison. Il y a un an, il avait déjà été approché par un club arabe, Al Shabab.

Pierre Danvoye

Dans le dernier Sport/Foot Magazine, Marc Degryse déclarait: "Je vois Preud'homme quitter Twente. Ce qu'il a fait là-bas cette saison, c'est un peu ce qu'il avait réalisé avec le Standard et La Gantoise: des résultats inespérés. Dans les deux cas, il a choisi de s'en aller, comme s'il pressentait que ce ne serait pas possible de faire mieux. Il y a un an, il a débarqué à Twente dans des conditions délicates car ce club sortait d'une saison exceptionnelle. Il a refait des miracles en étant vice-champion et en gagnant la Coupe des Pays-Bas. Et il vient maintenant d'être élu Entraîneur de l'Année. Je le vois sur le départ car il doit à nouveau se dire que ce sera très difficile de présenter un meilleur bilan dans un an. Preud'homme est un opportuniste. Mais ce n'est pas une critique : tous les grands coaches sont des gars qui sautent sur chaque bonne occasion." Les propos de Degryse ont sans doute étonné pas mal de monde, mais aujourd'hui, Preud'homme lui-même confirme qu'il travaillera peut-être ailleurs dans quelques mois. Il a reçu une proposition pour entraîner l'Arabie Saoudite. Depuis son lieu de vacances en Turquie, il a lâché dans Het Laatste Nieuws: "Je ne sais pas encore si je vais accepter. Peut-être que oui. Pour l'instant, je me repose et j'écoute". Il pourrait y empocher plus de 2 millions par saison. Il y a un an, il avait déjà été approché par un club arabe, Al Shabab. Pierre Danvoye