On en avait l'habitude lors des matches amicaux qui "tombaient mal". Mais ici, il s'agit d'un match officiel, et de surcroît crucial pour les Diables Rouges. Et pourtant, il ne se passe pas un jour sans qu'une défection soit enregistrée. Cela avait commencé avec Jonathan Legear et Björn Vleminckx, avant même le début de la préparation. Lundi, c'est Romelu Lukaku qu'on annonçait incertain. Et hier, c'est Silvio Proto qui s'est blessé, obligeant Georges Leekens à rappeler Thibaut Courtois. On ne peut pas considérer qu'il s'agit de blessures diplomatiques, puisque avec la mentalité qui règne actuellement en équipe nationale, chacun a envie d'en être. Mais c'est bizarre quand même, toute cette poisse, non ?

Daniel Devos

On en avait l'habitude lors des matches amicaux qui "tombaient mal". Mais ici, il s'agit d'un match officiel, et de surcroît crucial pour les Diables Rouges. Et pourtant, il ne se passe pas un jour sans qu'une défection soit enregistrée. Cela avait commencé avec Jonathan Legear et Björn Vleminckx, avant même le début de la préparation. Lundi, c'est Romelu Lukaku qu'on annonçait incertain. Et hier, c'est Silvio Proto qui s'est blessé, obligeant Georges Leekens à rappeler Thibaut Courtois. On ne peut pas considérer qu'il s'agit de blessures diplomatiques, puisque avec la mentalité qui règne actuellement en équipe nationale, chacun a envie d'en être. Mais c'est bizarre quand même, toute cette poisse, non ? Daniel Devos