"Eden Hazard est un bon joueur, mais 40 millions pour lui, c'est beaucoup trop. Il ne vaut pas ça", a déclaré Sir Alex Ferguson au Daily Mail. Pourtant, de nombreux clubs étaient prêts à faire un effort financier pour s'attirer les services de l'ex-Lillois. Sir Alex a-t-il raison de mettre en doute le prix d'achat de notre numéro 10 national ?

Bon en France, mauvais avec la Belgique ? La dernière saison d'Eden Hazard sous le maillot du LOSC donne tort au mentor mancunien. Avec 20 buts et 15 passes décisives en championnat, il a survolé la compétition française. De belles statistiques pour celui qui a, une nouvelle fois, reçu le titre de joueur de l'année en Ligue 1. En cinq championnats parmi les pros, Hazard a remporté deux titres d' "espoir de l'année", ainsi qu'un doublé en tant que joueur de l'année. Il a également mené Lille au doublé coupe-championnat au terme de la saison 2010-2011.

Par contre, Sir Alex a raison si on ne considère que les performances internationales du pocket-player. La non-qualification pour l'Euro avec les Diables, où il n'a toujours pas montré tout son potentiel, et l'élimination précoce avec Lille en Ligue des Champions ne jouent pas en sa faveur. Après des débuts encourageants chez les Blues en matches amicaux, Eden devra justifier le prix de son transfert dès les premières rencontres de Premier League.

Avec Ferguson , le prix n'est pas un gage de réussite S'il a déclaré qu'Eden Hazard est surévalué, c'est peut-être également parce que Ferguson n'est pas du style à délier les cordons de la bourse pour un joueur. Durant les 15 dernières années, peu de recrues ont débarqué à Old Trafford pour plus de 30 millions d'euros.

Le dernier transfert hors de prix de l'Ecossais est Dimitar Berbatov. Durant l'été 2008, le Bulgare est arrivé de Tottenham pour 27 millions, mais il n'a joué qu'une seule saison de haut vol (2010-2011). À 31 ans, Berbatov n'est pas ce qu'on peut appeler un transfert réussi.

Peut-être Ferguson n' a-t-il pas voulu revivre le cas d'Anderson. Le joueur brésilien, débarqué de Porto en 2007, n'a jamais justifié son prix d'achat (31,5 millions). Vu comme une grande promesse, le médian n'a pas su trouver sa place parmi les Red Devils.

Au classement des transferts ratés, celui de Juan-Sebastian Veron peut aisément figurer en tête. Acquis à la Lazio de Rome pour 42,7 millions, l'Argentin a seulement disputé deux saisons décevantes (de 2001 à 2003) avant d'être vendu à Chelsea.

Ferdinand et Rooney comme réussites Deux réussites sont tout de même à pointer. Wayne Rooney est arrivé d'Everton lors de ses vertes années pour la somme de 30 millions d'euros. Un investissement de choix quand on connait les qualités du Britannique et tout ce qu'il a déjà apporté aux Red Devils. Un autre fidèle serviteur du club est arrivé pour une somme folle. 45 millions, c'était le prix de Rio Ferdinand à 21 ans. Dix ans plus tard, le défenseur central est toujours un élément important de l'effectif de Sir Alex Ferguson.

Un bilan mitigé donc pour le manager écossais en ce qui concerne les transferts aux prix les plus exorbitants. Dans l'ensemble, Sir Alex a plutôt tendance à dépenser entre 10 et 25 millions pour un joueur qu'il pourra amener au sommet. Pour rappel, Cristiano Ronaldo ne lui avait pas coûté 20 millions d'euros, alors que son prix de revente a flirté avec les 100 millions.

Romain Van der Pluym (stg.), Sportfootmagazine.be

"Eden Hazard est un bon joueur, mais 40 millions pour lui, c'est beaucoup trop. Il ne vaut pas ça", a déclaré Sir Alex Ferguson au Daily Mail. Pourtant, de nombreux clubs étaient prêts à faire un effort financier pour s'attirer les services de l'ex-Lillois. Sir Alex a-t-il raison de mettre en doute le prix d'achat de notre numéro 10 national ? Bon en France, mauvais avec la Belgique ? La dernière saison d'Eden Hazard sous le maillot du LOSC donne tort au mentor mancunien. Avec 20 buts et 15 passes décisives en championnat, il a survolé la compétition française. De belles statistiques pour celui qui a, une nouvelle fois, reçu le titre de joueur de l'année en Ligue 1. En cinq championnats parmi les pros, Hazard a remporté deux titres d' "espoir de l'année", ainsi qu'un doublé en tant que joueur de l'année. Il a également mené Lille au doublé coupe-championnat au terme de la saison 2010-2011. Par contre, Sir Alex a raison si on ne considère que les performances internationales du pocket-player. La non-qualification pour l'Euro avec les Diables, où il n'a toujours pas montré tout son potentiel, et l'élimination précoce avec Lille en Ligue des Champions ne jouent pas en sa faveur. Après des débuts encourageants chez les Blues en matches amicaux, Eden devra justifier le prix de son transfert dès les premières rencontres de Premier League. Avec Ferguson , le prix n'est pas un gage de réussite S'il a déclaré qu'Eden Hazard est surévalué, c'est peut-être également parce que Ferguson n'est pas du style à délier les cordons de la bourse pour un joueur. Durant les 15 dernières années, peu de recrues ont débarqué à Old Trafford pour plus de 30 millions d'euros. Le dernier transfert hors de prix de l'Ecossais est Dimitar Berbatov. Durant l'été 2008, le Bulgare est arrivé de Tottenham pour 27 millions, mais il n'a joué qu'une seule saison de haut vol (2010-2011). À 31 ans, Berbatov n'est pas ce qu'on peut appeler un transfert réussi. Peut-être Ferguson n' a-t-il pas voulu revivre le cas d'Anderson. Le joueur brésilien, débarqué de Porto en 2007, n'a jamais justifié son prix d'achat (31,5 millions). Vu comme une grande promesse, le médian n'a pas su trouver sa place parmi les Red Devils. Au classement des transferts ratés, celui de Juan-Sebastian Veron peut aisément figurer en tête. Acquis à la Lazio de Rome pour 42,7 millions, l'Argentin a seulement disputé deux saisons décevantes (de 2001 à 2003) avant d'être vendu à Chelsea. Ferdinand et Rooney comme réussites Deux réussites sont tout de même à pointer. Wayne Rooney est arrivé d'Everton lors de ses vertes années pour la somme de 30 millions d'euros. Un investissement de choix quand on connait les qualités du Britannique et tout ce qu'il a déjà apporté aux Red Devils. Un autre fidèle serviteur du club est arrivé pour une somme folle. 45 millions, c'était le prix de Rio Ferdinand à 21 ans. Dix ans plus tard, le défenseur central est toujours un élément important de l'effectif de Sir Alex Ferguson. Un bilan mitigé donc pour le manager écossais en ce qui concerne les transferts aux prix les plus exorbitants. Dans l'ensemble, Sir Alex a plutôt tendance à dépenser entre 10 et 25 millions pour un joueur qu'il pourra amener au sommet. Pour rappel, Cristiano Ronaldo ne lui avait pas coûté 20 millions d'euros, alors que son prix de revente a flirté avec les 100 millions. Romain Van der Pluym (stg.), Sportfootmagazine.be