"C'est toujours trop frais dans ma tête que pour analyser et revoir mes courses. Je ne pourrais pas encore les visionner, rien que d'en parler, j'ai déjà les larmes aux yeux. Je ne veux pas encore voir les erreurs qui m'ont privées d'une médaille", a ainsi expliqué Zagré en conférence de presse. Comme pour lui rappeler ce mauvais souvenir, elle aura parmi ses huit adversaires de vendredi celle qui l'a devancée à Zurich pour s'emparer du bronze: l'Allemande Cindy Roleder, dont le record personnel est d'un centième supérieur au record de Belgique de Zagré (12.79). Peu importe se dit la Bruxelloise pour qui le Van Damme, qu'elle "adore", est le "meilleur meeting" qu'elle ait jamais fait. C'est vraiment un plus que de terminer la saison ici chez moi. Je ne penserai à chercher que le positif pour ce qui sera ma 3e participation au Van Damme, après 2011 et 2013." La course de vendredi sera aussi la 21e de la saison pour la quadruple championne de Belgique de la discipline. "A part un petit coup de mou après Zurich, je trouve que je suis relativement fraîche, et ce malgré mes examens. Je suis moi-même surprise par ma longévité dans l'année après six mois de compétition. J'ai déjà vingt courses dans les jambes cette saison, mais ce n'est pas inquiétant parce que je ne me sens vraiment dans le rythme qu'à partir de la seizième. Le principal c'est que j'éprouve toujours du plaisir à courir." Si elle ne se soucie guère des ses opposantes, Wilfried Meert, l'organisateur du meeting, est là pour l'éclaircir sur le plateau de vendredi. "Outre Roleder, l'Américaine Nia Ali, la championne du monde en titre indoor sera aussi présente. De même que sa compatriote Kristi Castlin et la Biélorusse Alina Talay, médaillée de bronze aux derniers Mondiaux en salle", a révélé l'ancien journaliste sportif. Des compétitions en salle, dont l'Euro de Prague en 2015 (6-8 mars), pour lesquelles Zagré tentera dorénavant de se qualifier. "Rien de mieux pour travailler ton départ", a conclu Meert à propos de l'un des derniers points faibles de la hurdleuse bruxelloise. (Belga)

"C'est toujours trop frais dans ma tête que pour analyser et revoir mes courses. Je ne pourrais pas encore les visionner, rien que d'en parler, j'ai déjà les larmes aux yeux. Je ne veux pas encore voir les erreurs qui m'ont privées d'une médaille", a ainsi expliqué Zagré en conférence de presse. Comme pour lui rappeler ce mauvais souvenir, elle aura parmi ses huit adversaires de vendredi celle qui l'a devancée à Zurich pour s'emparer du bronze: l'Allemande Cindy Roleder, dont le record personnel est d'un centième supérieur au record de Belgique de Zagré (12.79). Peu importe se dit la Bruxelloise pour qui le Van Damme, qu'elle "adore", est le "meilleur meeting" qu'elle ait jamais fait. C'est vraiment un plus que de terminer la saison ici chez moi. Je ne penserai à chercher que le positif pour ce qui sera ma 3e participation au Van Damme, après 2011 et 2013." La course de vendredi sera aussi la 21e de la saison pour la quadruple championne de Belgique de la discipline. "A part un petit coup de mou après Zurich, je trouve que je suis relativement fraîche, et ce malgré mes examens. Je suis moi-même surprise par ma longévité dans l'année après six mois de compétition. J'ai déjà vingt courses dans les jambes cette saison, mais ce n'est pas inquiétant parce que je ne me sens vraiment dans le rythme qu'à partir de la seizième. Le principal c'est que j'éprouve toujours du plaisir à courir." Si elle ne se soucie guère des ses opposantes, Wilfried Meert, l'organisateur du meeting, est là pour l'éclaircir sur le plateau de vendredi. "Outre Roleder, l'Américaine Nia Ali, la championne du monde en titre indoor sera aussi présente. De même que sa compatriote Kristi Castlin et la Biélorusse Alina Talay, médaillée de bronze aux derniers Mondiaux en salle", a révélé l'ancien journaliste sportif. Des compétitions en salle, dont l'Euro de Prague en 2015 (6-8 mars), pour lesquelles Zagré tentera dorénavant de se qualifier. "Rien de mieux pour travailler ton départ", a conclu Meert à propos de l'un des derniers points faibles de la hurdleuse bruxelloise. (Belga)