"Pour moi, si l'échantillon B est également positif, la médaille de Charline est perdue", a déclaré Flagothier. "Mais nous allons procéder par étape. Nous attendons toujours de la fédération internationale de judo l'ensemble du dossier médical. Nous agirons aussi en fonction du résultat de l'échantillon B. La première chose serait de démontrer qu'avec un taux si bas elle a forcément été exposée à une contamination et qu'elle n'est pas consommatrice. Le code mondiale antidopage reprend des exemples suivant que la contamination s'est faite suite à l'intervention d'un médecin, par la famille, par des compléments alimentaires, etc. Mais il n'y a pas de règle absolue en matière de sanction." "Nous n'excluons pas d'aller éventuellement au TAS. Là aussi le résultat dépendra des juges (ndlr: le tennisman Richard Gasquet a été blanchi par le TAS pour un contrôle positif à la cocaïne, avec 151 nanogrammes/ml dans ses urines pour 276 à Van Snick). Charline tente actuellement de reconstituer son emploi du temps à Rio. Finalement, elle compte aussi prouver qu'il est improbable que la performance sportive de Charline ait été influencée d'une manière quelconque par la substance trouvée." (Belga)

"Pour moi, si l'échantillon B est également positif, la médaille de Charline est perdue", a déclaré Flagothier. "Mais nous allons procéder par étape. Nous attendons toujours de la fédération internationale de judo l'ensemble du dossier médical. Nous agirons aussi en fonction du résultat de l'échantillon B. La première chose serait de démontrer qu'avec un taux si bas elle a forcément été exposée à une contamination et qu'elle n'est pas consommatrice. Le code mondiale antidopage reprend des exemples suivant que la contamination s'est faite suite à l'intervention d'un médecin, par la famille, par des compléments alimentaires, etc. Mais il n'y a pas de règle absolue en matière de sanction." "Nous n'excluons pas d'aller éventuellement au TAS. Là aussi le résultat dépendra des juges (ndlr: le tennisman Richard Gasquet a été blanchi par le TAS pour un contrôle positif à la cocaïne, avec 151 nanogrammes/ml dans ses urines pour 276 à Van Snick). Charline tente actuellement de reconstituer son emploi du temps à Rio. Finalement, elle compte aussi prouver qu'il est improbable que la performance sportive de Charline ait été influencée d'une manière quelconque par la substance trouvée." (Belga)