Par Marc DEGRYSE

Prendre trois buts dans le premier quart d'heure à Westerlo, il faut presque le faire exprès ! Genk l'a fait... Maintenant, il faut absolument battre Gand pour être sûr d'aller en play-offs 1 sans devoir s'intéresser aux résultats des adversaires.

Pas gagné d'avance. Cette saison, Genk est une équipe qui n'apprend rien et ne comprend rien. Mario Been n'arrête pas de répéter que la mentalité est bonne : on ne voit pas la même chose.

Il y a eu du grabuge après ce match à Westerlo, quelques supporters ont bloqué le car. Si ça se passe mal contre Gand, ça sera autre chose. On ne parlera plus de quelques dizaines de gars qui râlent mais il y aura 25.000 personnes prêtes à mettre le feu au stade.

Sierre, Muamba, Namur : quels "drames" footballistiques ?

Le foot belge s'est manifesté pendant tout le weekend pour les enfants tués en Suisse, Fabrice Muamba a ému Bolton et toute l'Angleterre, un joueur de Namur a fait un malaise cardiaque : ça permet de relativiser les discussions de comptoir de chaque weekend, les commentaires qui font état de drames, de catastrophes et d'autres grands mots dès qu'une équipe a raté son match.

Par Marc DEGRYSEPrendre trois buts dans le premier quart d'heure à Westerlo, il faut presque le faire exprès ! Genk l'a fait... Maintenant, il faut absolument battre Gand pour être sûr d'aller en play-offs 1 sans devoir s'intéresser aux résultats des adversaires. Pas gagné d'avance. Cette saison, Genk est une équipe qui n'apprend rien et ne comprend rien. Mario Been n'arrête pas de répéter que la mentalité est bonne : on ne voit pas la même chose. Il y a eu du grabuge après ce match à Westerlo, quelques supporters ont bloqué le car. Si ça se passe mal contre Gand, ça sera autre chose. On ne parlera plus de quelques dizaines de gars qui râlent mais il y aura 25.000 personnes prêtes à mettre le feu au stade. Sierre, Muamba, Namur : quels "drames" footballistiques ? Le foot belge s'est manifesté pendant tout le weekend pour les enfants tués en Suisse, Fabrice Muamba a ému Bolton et toute l'Angleterre, un joueur de Namur a fait un malaise cardiaque : ça permet de relativiser les discussions de comptoir de chaque weekend, les commentaires qui font état de drames, de catastrophes et d'autres grands mots dès qu'une équipe a raté son match.