Zulte Waregem a un premier rendez-vous idéal en play-offs 1 : à domicile contre Lokeren. Le match a lieu samedi soir et les autres ne jouent que le lundi : les hommes de Francky Dury peuvent donc se retrouver en tête du championnat pendant quelques dizaines d'heures. Un bon boost mental pour la suite !

En lisant les commentaires, je suis étonné qu'aussi peu de gens croient en leurs chances. Pourquoi ne pourraient-ils pas aller au bout et jouer le titre ? Ils ont quand même un paquet d'arguments favorables : un bon bilan contre les autres équipes des play-offs, un super bulletin à l'extérieur, plein de confiance, des joueurs importants qui ne montrent pas de signes d'essoufflement au moment où les choses sérieuses commencent, un noyau plus large qu'on le pensait au départ... et la crise que connaît Anderlecht.

Devoir commencer les play-offs sans Dieumerci Mbokani, Milan Jovanovic (quand il dit qu'Anderlecht n'est plus favori pour le titre, c'est révélateur de l'état d'esprit actuel) et Guillaume Gillet, c'est quelque chose. En plus, c'est contre Genk, une autre équipe qui a le vent dans le dos.

Propos recueillis par Pierre Danvoye

Zulte Waregem a un premier rendez-vous idéal en play-offs 1 : à domicile contre Lokeren. Le match a lieu samedi soir et les autres ne jouent que le lundi : les hommes de Francky Dury peuvent donc se retrouver en tête du championnat pendant quelques dizaines d'heures. Un bon boost mental pour la suite !En lisant les commentaires, je suis étonné qu'aussi peu de gens croient en leurs chances. Pourquoi ne pourraient-ils pas aller au bout et jouer le titre ? Ils ont quand même un paquet d'arguments favorables : un bon bilan contre les autres équipes des play-offs, un super bulletin à l'extérieur, plein de confiance, des joueurs importants qui ne montrent pas de signes d'essoufflement au moment où les choses sérieuses commencent, un noyau plus large qu'on le pensait au départ... et la crise que connaît Anderlecht.Devoir commencer les play-offs sans Dieumerci Mbokani, Milan Jovanovic (quand il dit qu'Anderlecht n'est plus favori pour le titre, c'est révélateur de l'état d'esprit actuel) et Guillaume Gillet, c'est quelque chose. En plus, c'est contre Genk, une autre équipe qui a le vent dans le dos.Propos recueillis par Pierre Danvoye