On voulait du suspense, on en a: à deux journées de la fin, Genk et le Standard sont à égalité de points, et Anderlecht n'est qu'à trois points. Il suffit toujours aux Limbourgeois de battre les Rouches, mardi prochain, pour remporter le titre. Mais y parviendront-ils, dès lors que le Standard n'a pas encore été battu dans ces play-offs et n'a même concédé qu'un petit match nul, à Bruges, sur huit matches. Anderlecht n'a plus son sort en mains, mais peut toujours rêver lui aussi. Les PO auront toujours leurs détracteurs, mais si l'objectif était de rendre la compétition plus haletante, il est atteint.

Petite suggestion: et si, au lieu de diviser les points par deux au terme de la phase classique, on les gardait dans leur entièreté mais on décidait que, pendant les PO, une victoire vaudrait six points au lieu de trois? Cela reviendrait au même, cela ferait peut-être taire les jérémiades au terme des 30 premiers matches, et cela rendrait le classement plus clair. Car, ce demi-point qui avantagerait Genk en cas d'égalité, il n'apparaît nulle part dans le classement actuel. On doit s'en souvenir, c'est tout.

Daniel Devos

On voulait du suspense, on en a: à deux journées de la fin, Genk et le Standard sont à égalité de points, et Anderlecht n'est qu'à trois points. Il suffit toujours aux Limbourgeois de battre les Rouches, mardi prochain, pour remporter le titre. Mais y parviendront-ils, dès lors que le Standard n'a pas encore été battu dans ces play-offs et n'a même concédé qu'un petit match nul, à Bruges, sur huit matches. Anderlecht n'a plus son sort en mains, mais peut toujours rêver lui aussi. Les PO auront toujours leurs détracteurs, mais si l'objectif était de rendre la compétition plus haletante, il est atteint. Petite suggestion: et si, au lieu de diviser les points par deux au terme de la phase classique, on les gardait dans leur entièreté mais on décidait que, pendant les PO, une victoire vaudrait six points au lieu de trois? Cela reviendrait au même, cela ferait peut-être taire les jérémiades au terme des 30 premiers matches, et cela rendrait le classement plus clair. Car, ce demi-point qui avantagerait Genk en cas d'égalité, il n'apparaît nulle part dans le classement actuel. On doit s'en souvenir, c'est tout. Daniel Devos