"Je ne m'y attendais pas", a reconnu modestement le patineur d'Herent au micro de la télévision néerlandaise NOS. "Cela avait super bien débuté samedi avec le 500 m (et un record personnel en 36.73 secondes) et ensuite toutes les distances se sont super bien passées." Interrogé sur sa performance dans la 4e épreuve le 10.000 m où il n'a pas terminé qu'à 5/100es de seconde du super champion néerlandais Sven Kramer (17 titres mondiaux au total), Bart Swings a répondu: "J'ai suivi ça de loin (les deux patineurs ne couraient pas ensemble), mais je ne m'y attendais pas. Je crois que ce fut mon meilleur 10.000 mètres peut-être pas un niveau du temps, mais sur les autres plans certainement." "Bart Veldkamp nous apporte beaucoup sur le plan technique" a encore ajouté Swings qui, à la question de savoir où il allait s'arrêter, a conclu: "Je ne sais pas jusqu'où je peux aller. Jusqu'à présent cela va toujours de mieux en mieux." (MIK)

"Je ne m'y attendais pas", a reconnu modestement le patineur d'Herent au micro de la télévision néerlandaise NOS. "Cela avait super bien débuté samedi avec le 500 m (et un record personnel en 36.73 secondes) et ensuite toutes les distances se sont super bien passées." Interrogé sur sa performance dans la 4e épreuve le 10.000 m où il n'a pas terminé qu'à 5/100es de seconde du super champion néerlandais Sven Kramer (17 titres mondiaux au total), Bart Swings a répondu: "J'ai suivi ça de loin (les deux patineurs ne couraient pas ensemble), mais je ne m'y attendais pas. Je crois que ce fut mon meilleur 10.000 mètres peut-être pas un niveau du temps, mais sur les autres plans certainement." "Bart Veldkamp nous apporte beaucoup sur le plan technique" a encore ajouté Swings qui, à la question de savoir où il allait s'arrêter, a conclu: "Je ne sais pas jusqu'où je peux aller. Jusqu'à présent cela va toujours de mieux en mieux." (MIK)