Malgré un handicap de trois buts à la mi-temps, accentué par une quatrième peu après le retour des vestiaires, les Red Panthers de Pascal Kina ont néanmoins réussi à renverser la vapeur en deuxième période pour inquiéter les Black Sticks en fin de rencontre. "Nous avons plié devant la puissance de la Nouvelle-Zélande en première période", a expliqué l'entraîneur belge. "Nous avions bien commencé, mais elles ont eu un peu de chance sur leur premier pc et nous avons ensuite commis trop d'erreurs individuelles. A la mi-temps, j'ai expliqué à ce noyau qui est très jeune qu'elles devaient oublier le score et que nous étions là pour apprendre. Je leur ai donné comme objectif de marquer un but. Leur réaction en deuxième mi-temmps a été forte. C'est bon pour leur confiance, mais le match suivant contre les Pays-Bas risque d'être à nouveau très dur." (Belga)

Malgré un handicap de trois buts à la mi-temps, accentué par une quatrième peu après le retour des vestiaires, les Red Panthers de Pascal Kina ont néanmoins réussi à renverser la vapeur en deuxième période pour inquiéter les Black Sticks en fin de rencontre. "Nous avons plié devant la puissance de la Nouvelle-Zélande en première période", a expliqué l'entraîneur belge. "Nous avions bien commencé, mais elles ont eu un peu de chance sur leur premier pc et nous avons ensuite commis trop d'erreurs individuelles. A la mi-temps, j'ai expliqué à ce noyau qui est très jeune qu'elles devaient oublier le score et que nous étions là pour apprendre. Je leur ai donné comme objectif de marquer un but. Leur réaction en deuxième mi-temmps a été forte. C'est bon pour leur confiance, mais le match suivant contre les Pays-Bas risque d'être à nouveau très dur." (Belga)