Trois coureurs, dont notre compatriote Gianni Meersman, ont initié l'échappée matinale dès l'attaque de la première des sept côtes de la journée. Sous un ciel dégagé, ce trio était rejoint plus loin par Thomas Voeckler d'abord, puis par quelques poursuivants pour former un groupe de sept qui ouvrira la route quelques minutes devant le peloton. Le Suisse Johann Tschopp en profitait pour passer en tête les cinq premières côtes et s'approprier le maillot à pois de la montagne. L'échappée était reprise par l'avant-garde du peloton en deux temps à l'approche du final, Voeckler, Meersman, Tschopp et Hubert Dupont résistant jusqu'à 14 km de l'arrivée. Maxime Monfort a tenté sa chance de la dernière côte de la Sizeranne, mais a vite été rejoint par le groupe maillot jaune fort d'une trentaine d'hommes. Au sprint, Albasini ne laissait aucune chance à Iglinskiy de le déborder pour s'imposer avec deux longueurs d'avance. Vendredi, le peloton s'élancera de Châteauneuf-du-Pape pour rejoindre au terme des 176 kms du parcours La Montagne de Lure, à 1.600m d'altitude. (TED)

Trois coureurs, dont notre compatriote Gianni Meersman, ont initié l'échappée matinale dès l'attaque de la première des sept côtes de la journée. Sous un ciel dégagé, ce trio était rejoint plus loin par Thomas Voeckler d'abord, puis par quelques poursuivants pour former un groupe de sept qui ouvrira la route quelques minutes devant le peloton. Le Suisse Johann Tschopp en profitait pour passer en tête les cinq premières côtes et s'approprier le maillot à pois de la montagne. L'échappée était reprise par l'avant-garde du peloton en deux temps à l'approche du final, Voeckler, Meersman, Tschopp et Hubert Dupont résistant jusqu'à 14 km de l'arrivée. Maxime Monfort a tenté sa chance de la dernière côte de la Sizeranne, mais a vite été rejoint par le groupe maillot jaune fort d'une trentaine d'hommes. Au sprint, Albasini ne laissait aucune chance à Iglinskiy de le déborder pour s'imposer avec deux longueurs d'avance. Vendredi, le peloton s'élancera de Châteauneuf-du-Pape pour rejoindre au terme des 176 kms du parcours La Montagne de Lure, à 1.600m d'altitude. (TED)