La deuxième étape de Paris-Nice s'est terminée lundi par un sprint massif. A ce petit jeu, c'est Greg Henderson qui a été le plus rapide. Le Néo-Zélandais de l'équipe Sky a devancé l'Australien Matthew Goss (HTC-Highroad) et le Russe Denis Galimzyanov (Katusha). Jurgen Roelandts (Omega Pharma-Lotto), premier Belge, termine à la septième place.

Les premiers attaquants du jour n'ont pas attendu longtemps avant de s'échapper. Dès les premiers hectomètres, les Français Yoann Offredo (FDJ), Maxime Bouet (AG2R la Mondiale) et Tony Gallopin (Cofidis) sortaient du peloton, se créant une avance qui n'excéda jamais les cinq minutes. Offredo se relevait après 80 km, ses deux compagnons d'échappée continuant leur effort avant d'être repris par un peloton nerveux à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.

Plusieurs coureurs, dont Frank Schleck et Heinrich Haussler, ont chuté sans gravité durant la journée. Dans le sprint final, Henderson attaquait le premier et résistait au retour de ses rivaux, remportant sa deuxième étape sur Paris-Nice, après s'être imposé à Contres l'année dernière.

Au classement général, le Belge Thomas De Gendt (Vacansoleil) sauve son maillot pour quatre secondes sur Henderson, Jérémy Roy pointant à la troisième place, à sept secondes.

Mercredi, l'étape, longue de 202 km présentera un parcours vallonné et conduira les coureurs de Cosne-Cours-sur-Loire à Nuits-Saint-Georges.

Sportfootmagazine.be avec Belga

La deuxième étape de Paris-Nice s'est terminée lundi par un sprint massif. A ce petit jeu, c'est Greg Henderson qui a été le plus rapide. Le Néo-Zélandais de l'équipe Sky a devancé l'Australien Matthew Goss (HTC-Highroad) et le Russe Denis Galimzyanov (Katusha). Jurgen Roelandts (Omega Pharma-Lotto), premier Belge, termine à la septième place. Les premiers attaquants du jour n'ont pas attendu longtemps avant de s'échapper. Dès les premiers hectomètres, les Français Yoann Offredo (FDJ), Maxime Bouet (AG2R la Mondiale) et Tony Gallopin (Cofidis) sortaient du peloton, se créant une avance qui n'excéda jamais les cinq minutes. Offredo se relevait après 80 km, ses deux compagnons d'échappée continuant leur effort avant d'être repris par un peloton nerveux à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Plusieurs coureurs, dont Frank Schleck et Heinrich Haussler, ont chuté sans gravité durant la journée. Dans le sprint final, Henderson attaquait le premier et résistait au retour de ses rivaux, remportant sa deuxième étape sur Paris-Nice, après s'être imposé à Contres l'année dernière. Au classement général, le Belge Thomas De Gendt (Vacansoleil) sauve son maillot pour quatre secondes sur Henderson, Jérémy Roy pointant à la troisième place, à sept secondes. Mercredi, l'étape, longue de 202 km présentera un parcours vallonné et conduira les coureurs de Cosne-Cours-sur-Loire à Nuits-Saint-Georges. Sportfootmagazine.be avec Belga