L'élue des Verts (Grünen) estime ce geste inacceptable. En trinquant avec le président russe, le successeur de Jacques Rogge se serait, selon elle, "moqué, des victimes de Maïdan, mais aussi de tous les gens qui dans le monde, s'inquiètent de la situation en Ukraine", dit-elle dans les colonnes de la Saarbrücker Zeitung. Madame Roth attendait au contraire du président du CIO qu'il se demande, vu la situation en Crimée, si ces Jeux Paralympiques, certes d'une très grande importance pour les sportifs engagés, devaient bien se dérouler à 500 kilomètres de la frontière ukrainienne. Elle a rappelé que déjà lors de la clôture des Jeux Olympiques d'Hiver, Thomas Bach avait rendu un hommage "démesuré" au Président Poutine, tels qu'on n'en avait jamais entendu lors des précédentes olympiades. Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques, Thomas Bach était au côté de Poutine dans une tribune d'honneur pour le reste boudée par les personnalité politiques. (Belga)

L'élue des Verts (Grünen) estime ce geste inacceptable. En trinquant avec le président russe, le successeur de Jacques Rogge se serait, selon elle, "moqué, des victimes de Maïdan, mais aussi de tous les gens qui dans le monde, s'inquiètent de la situation en Ukraine", dit-elle dans les colonnes de la Saarbrücker Zeitung. Madame Roth attendait au contraire du président du CIO qu'il se demande, vu la situation en Crimée, si ces Jeux Paralympiques, certes d'une très grande importance pour les sportifs engagés, devaient bien se dérouler à 500 kilomètres de la frontière ukrainienne. Elle a rappelé que déjà lors de la clôture des Jeux Olympiques d'Hiver, Thomas Bach avait rendu un hommage "démesuré" au Président Poutine, tels qu'on n'en avait jamais entendu lors des précédentes olympiades. Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques, Thomas Bach était au côté de Poutine dans une tribune d'honneur pour le reste boudée par les personnalité politiques. (Belga)