Ce sont les aveux de dopage d'anciens coureurs de la Rabobank qui ont poussé le parquet à enquêter. L'Américain Levi Leipheimer et le Néerlandais Danny Nelissen avaient ouvertement mis en cause le Dr Leinders qui leur aurait fourni notamment de l'EPO. D'autres ont témoigné de manière anonyme. Leinders avait déjà comparu fin janvier devant la commission de discipline de la Royale Ligue Vélocipédique Belge (RLVB). La Fédération voulait l'entendre sur le même sujet à savoir l'utilisation du dopage au sein de l'équipe professionnelle. Geert Leinders était jusqu'en octobre dernier, avant l'éclatement de cette affaire, médecin au sein de l'équipe Sky: celle de Bradley Wiggins, le vainqueur du dernier Tour de France. Le médecin nie toutes les accusations dont il fait l'objet. (JKE)

Ce sont les aveux de dopage d'anciens coureurs de la Rabobank qui ont poussé le parquet à enquêter. L'Américain Levi Leipheimer et le Néerlandais Danny Nelissen avaient ouvertement mis en cause le Dr Leinders qui leur aurait fourni notamment de l'EPO. D'autres ont témoigné de manière anonyme. Leinders avait déjà comparu fin janvier devant la commission de discipline de la Royale Ligue Vélocipédique Belge (RLVB). La Fédération voulait l'entendre sur le même sujet à savoir l'utilisation du dopage au sein de l'équipe professionnelle. Geert Leinders était jusqu'en octobre dernier, avant l'éclatement de cette affaire, médecin au sein de l'équipe Sky: celle de Bradley Wiggins, le vainqueur du dernier Tour de France. Le médecin nie toutes les accusations dont il fait l'objet. (JKE)