Jan Blokhuijsen, un autre Néerlandais, médaille d'argent, a lui aussi dû batailler pour devancer le Louvaniste de 22 ans auquel il était directement opposé dans la 12-ème et avant-dernière série. A l'arrivée la différence n'était en effet que de 2.08. Bref notre compatriote a démontré qu'il fait bien partie de l'élite mondiale de la discipline. Même si l'ex et nouveau champion olympique Sven Kramer, 27 ans, présenté comme le meilleur patineur de l'histoire avec notamment six titres de champion du monde toutes distances, s'est montré nettement supérieur aux deux autres représentants du Royaume des Pays-Bas. Il a d'ailleurs établi un nouveau record olympique de la distance (6:10.76), à sept secondes toutefois de son record du monde. Il s'agit de la 28-ème médaille d'or des Pays-Bas aux JO dans ce sport. Seuls les Etats-Unis ont fait mieux avec 29 titres. Mais Swings, qui devrait atteindre son meilleur niveau dans quatre ans à Pyeongchang, aura visiblement son mot à dire dès samedi prochain sur 1.500 mètres. Seppe Smits, passé à côté de son rêve de finale olympique en slopestyle pour 0,25 point, n'a en revanche pas tout à fait répondu à l'attente. (Belga)

Jan Blokhuijsen, un autre Néerlandais, médaille d'argent, a lui aussi dû batailler pour devancer le Louvaniste de 22 ans auquel il était directement opposé dans la 12-ème et avant-dernière série. A l'arrivée la différence n'était en effet que de 2.08. Bref notre compatriote a démontré qu'il fait bien partie de l'élite mondiale de la discipline. Même si l'ex et nouveau champion olympique Sven Kramer, 27 ans, présenté comme le meilleur patineur de l'histoire avec notamment six titres de champion du monde toutes distances, s'est montré nettement supérieur aux deux autres représentants du Royaume des Pays-Bas. Il a d'ailleurs établi un nouveau record olympique de la distance (6:10.76), à sept secondes toutefois de son record du monde. Il s'agit de la 28-ème médaille d'or des Pays-Bas aux JO dans ce sport. Seuls les Etats-Unis ont fait mieux avec 29 titres. Mais Swings, qui devrait atteindre son meilleur niveau dans quatre ans à Pyeongchang, aura visiblement son mot à dire dès samedi prochain sur 1.500 mètres. Seppe Smits, passé à côté de son rêve de finale olympique en slopestyle pour 0,25 point, n'a en revanche pas tout à fait répondu à l'attente. (Belga)