Les personnes sondées devaient répondre à la question "avec une semaine sans basket NBA, est-ce que les matches vous manquent ?". Globalement, 76% n'éprouve pas de manque alors que 12% pensent le contraire et que 12% n'ont pas d'opinion. Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.179 électeurs inscrits dans le pays, sept jours après le début de la saison prévue le 1er novembre.

Le lock-out, vieux de plusieurs mois, a déjà conduit à l'annulation de tous les matches prévus en novembre.

Pour sortir du conflit, le patron de la NBA David Stern a émis une nouvelle offre samedi, que le syndicat des joueurs a jusqu'à mercredi pour accepter. Mais qu'il semble d'ores et déjà rejeter, laissant planer la menace d'une annulation pure et simple de la saison.

Stern a expliqué que les propriétaires avaient accepté cinq des six propositions du médiateur fédéral George Cohen, dont un partage des revenus flexibles pouvant monter jusqu'à 51% pour les joueurs. Les deux parties s'opposent principalement sur deux points: les modalités de plafonnement de la masse salariale des clubs (salary cap) et le partage des quelque quatre milliards de dollars de revenus annuels de la NBA.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les personnes sondées devaient répondre à la question "avec une semaine sans basket NBA, est-ce que les matches vous manquent ?". Globalement, 76% n'éprouve pas de manque alors que 12% pensent le contraire et que 12% n'ont pas d'opinion. Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.179 électeurs inscrits dans le pays, sept jours après le début de la saison prévue le 1er novembre. Le lock-out, vieux de plusieurs mois, a déjà conduit à l'annulation de tous les matches prévus en novembre. Pour sortir du conflit, le patron de la NBA David Stern a émis une nouvelle offre samedi, que le syndicat des joueurs a jusqu'à mercredi pour accepter. Mais qu'il semble d'ores et déjà rejeter, laissant planer la menace d'une annulation pure et simple de la saison. Stern a expliqué que les propriétaires avaient accepté cinq des six propositions du médiateur fédéral George Cohen, dont un partage des revenus flexibles pouvant monter jusqu'à 51% pour les joueurs. Les deux parties s'opposent principalement sur deux points: les modalités de plafonnement de la masse salariale des clubs (salary cap) et le partage des quelque quatre milliards de dollars de revenus annuels de la NBA. Sportfootmagazine.be, avec Belga