Ronald Claes est notamment passé par la fédération flamande de natation et la fédération irlandaise de natation. C'est lui qui était à la tête de la délégation irlandaise lors de la dernière olympiade. "Ronald Claes fonctionnera comme adjoint de Philippe Midrez, notre directeur technique", explique Paul Evrard, président de la FFBN. "Ronald va aller dans les clubs, conseiller les coaches sur place. Il fera une évaluation, déterminera qui souhaite travailler avec lui en complément des coachs attitrés. Si les feux sont au vert, il fera un suivi des élites francophones sur le terrain", poursuit Evrard. "Il était grand temps de faire quelque chose. Nous manquons toujours cruellement de piscines, quoi qu'en pense le ministre des Sports André Antoine. Mais si tout se passe bien avec Ronald Claes, pourquoi ne pas créer un centre francophone qui regroupera les élites?", estime Paul Evrard. Selon lui, les finances saines de la fédération francophone de natation l'autorise à "innover pendant deux ou trois ans". Ronald Claes ne sera lié à aucun club. Un autre coach pourrait être engagé ces prochaines semaines, Rudy Declercq. L'entraîneur de François Heersbrandt devrait en effet se voir offrir un contrat à mi-temps financé par la Communauté française mais pour travailler exclusivement avec Heersbrandt. "C'est sur demande du ministre", précise Paul Evrard. (Belga)

Ronald Claes est notamment passé par la fédération flamande de natation et la fédération irlandaise de natation. C'est lui qui était à la tête de la délégation irlandaise lors de la dernière olympiade. "Ronald Claes fonctionnera comme adjoint de Philippe Midrez, notre directeur technique", explique Paul Evrard, président de la FFBN. "Ronald va aller dans les clubs, conseiller les coaches sur place. Il fera une évaluation, déterminera qui souhaite travailler avec lui en complément des coachs attitrés. Si les feux sont au vert, il fera un suivi des élites francophones sur le terrain", poursuit Evrard. "Il était grand temps de faire quelque chose. Nous manquons toujours cruellement de piscines, quoi qu'en pense le ministre des Sports André Antoine. Mais si tout se passe bien avec Ronald Claes, pourquoi ne pas créer un centre francophone qui regroupera les élites?", estime Paul Evrard. Selon lui, les finances saines de la fédération francophone de natation l'autorise à "innover pendant deux ou trois ans". Ronald Claes ne sera lié à aucun club. Un autre coach pourrait être engagé ces prochaines semaines, Rudy Declercq. L'entraîneur de François Heersbrandt devrait en effet se voir offrir un contrat à mi-temps financé par la Communauté française mais pour travailler exclusivement avec Heersbrandt. "C'est sur demande du ministre", précise Paul Evrard. (Belga)