La fédération belge de natation a demandé à ses nageurs de choisir entre l'Euro et les Mondiaux, qui se disputaient à quelques semaines d'intervalle, au grand regret de François Heersbrandt. "Car je voulais faire les deux, ce n'était pas incompatible. J'ai choisi les Mondiaux car c'est le top niveau, les grosses pointures seront là. J'ai plus à y gagner car j'ai une vision long terme jusqu'aux Jeux de Rio en 2016", estime le Brabançon. "Je suis en assez bonne forme, même s'il me manque du travail de fond suite au long break après les JO. Je veux réitérer ma demi-finale sur 100m papillon aux Jeux pour montrer que je suis là. Je viserai également une demi-finale sur 50m papillon et 50m nage libre. Sur cette dernière distance, ce sera compliqué car c'est très spécifique. Et en petit bassin, au niveau mondial, je peux vous dire que ça déménage!" "J'aborde ces Mondiaux différemment car les conditions ne sont pas les mêmes à cause des Jeux. J'ai un temps en tête sur 100m papillon, j'aimerais nager en 50 secondes. Si j'y parviens, je serai franchement satisfait", assure François Heersbrandt, qui détient le record de Belgique sur la distance en 50.44 depuis les Championnats d'Europe 2011 à Szczecin. (DIRK WAEM)

La fédération belge de natation a demandé à ses nageurs de choisir entre l'Euro et les Mondiaux, qui se disputaient à quelques semaines d'intervalle, au grand regret de François Heersbrandt. "Car je voulais faire les deux, ce n'était pas incompatible. J'ai choisi les Mondiaux car c'est le top niveau, les grosses pointures seront là. J'ai plus à y gagner car j'ai une vision long terme jusqu'aux Jeux de Rio en 2016", estime le Brabançon. "Je suis en assez bonne forme, même s'il me manque du travail de fond suite au long break après les JO. Je veux réitérer ma demi-finale sur 100m papillon aux Jeux pour montrer que je suis là. Je viserai également une demi-finale sur 50m papillon et 50m nage libre. Sur cette dernière distance, ce sera compliqué car c'est très spécifique. Et en petit bassin, au niveau mondial, je peux vous dire que ça déménage!" "J'aborde ces Mondiaux différemment car les conditions ne sont pas les mêmes à cause des Jeux. J'ai un temps en tête sur 100m papillon, j'aimerais nager en 50 secondes. Si j'y parviens, je serai franchement satisfait", assure François Heersbrandt, qui détient le record de Belgique sur la distance en 50.44 depuis les Championnats d'Europe 2011 à Szczecin. (DIRK WAEM)