Eliminé au deuxième tour en 2012, puis dès son entrée en lice l'an passé, l'Espagnol va donc goûter à la seconde semaine du tournoi londonien pour la première fois depuis trois ans. C'est bon signe pour le Majorquin qui arrive toujours au moins en finale à Londres, une fois ce cap atteint. Après avoir remporté son neuvième trophée à Roland-Garros le 8 juin, Nadal, 28 ans, espère enchaîner sur le vénérable gazon de Wimbledon, conquis déjà deux fois (2008, 2010). Sur le Central, toit déployé à cause de la pluie, Nadal a eu besoin d'un peu plus d'une heure, avant d'imposer son rythme, perdant le premier set comme lors de ses deux précédents matches. "Au début, il n'a pas commis d'erreur, jouait long et agressif. Et mon service n'était pas au mieux, surtout dans le tie break. Mais j'ai mieux fini que je n'ai commencé le match", a souligné Nadal, qui se sent "bien physiquement" et s'est amusé, après sa victoire, avec des spectateurs en faisant mine de leur envoyer son maillot. Théoriquement, Kukushkin, 63e mondial, ne représentait pas une grande menace. Il n'a battu qu'une seule fois un membre du Top 10 dans toute sa carrière. Nadal affrontera au prochain tour un espoir du circuit, l'Australien Nick Kyrgios, 19 ans, ou le Tchèque Jiri Vesely, 20 ans, tous deux tombeurs de Français. Kyrgios avait éliminé Richard Gasquet après avoir effacé neuf balles de match. Vesely avait battu Gaël Monfils. (Belga)

Eliminé au deuxième tour en 2012, puis dès son entrée en lice l'an passé, l'Espagnol va donc goûter à la seconde semaine du tournoi londonien pour la première fois depuis trois ans. C'est bon signe pour le Majorquin qui arrive toujours au moins en finale à Londres, une fois ce cap atteint. Après avoir remporté son neuvième trophée à Roland-Garros le 8 juin, Nadal, 28 ans, espère enchaîner sur le vénérable gazon de Wimbledon, conquis déjà deux fois (2008, 2010). Sur le Central, toit déployé à cause de la pluie, Nadal a eu besoin d'un peu plus d'une heure, avant d'imposer son rythme, perdant le premier set comme lors de ses deux précédents matches. "Au début, il n'a pas commis d'erreur, jouait long et agressif. Et mon service n'était pas au mieux, surtout dans le tie break. Mais j'ai mieux fini que je n'ai commencé le match", a souligné Nadal, qui se sent "bien physiquement" et s'est amusé, après sa victoire, avec des spectateurs en faisant mine de leur envoyer son maillot. Théoriquement, Kukushkin, 63e mondial, ne représentait pas une grande menace. Il n'a battu qu'une seule fois un membre du Top 10 dans toute sa carrière. Nadal affrontera au prochain tour un espoir du circuit, l'Australien Nick Kyrgios, 19 ans, ou le Tchèque Jiri Vesely, 20 ans, tous deux tombeurs de Français. Kyrgios avait éliminé Richard Gasquet après avoir effacé neuf balles de match. Vesely avait battu Gaël Monfils. (Belga)