En début de semaine, Dirar s'est encore fait remarquer lors d'une discussion collective au Club de Bruges. La sale série continue : il a déjà eu plusieurs fois des frictions avec des coéquipiers, il a brossé une séance d'autographes en début de saison et il s'est déjà retrouvé dans le noyau B.

Cette fois, ses jours semblent vraiment comptés. Il est à nouveau versé dans le noyau B et le directeur sportif du Club, Luc Devroe, signale dans la presse d'aujourd'hui qu'on ne le reverra peut-être plus jamais avec le maillot bleu et noir. Un vrai gâchis quand on connaît les qualités du joueur. Et une grosse perte sportive pour Bruges.

Pierre Danvoye

En début de semaine, Dirar s'est encore fait remarquer lors d'une discussion collective au Club de Bruges. La sale série continue : il a déjà eu plusieurs fois des frictions avec des coéquipiers, il a brossé une séance d'autographes en début de saison et il s'est déjà retrouvé dans le noyau B. Cette fois, ses jours semblent vraiment comptés. Il est à nouveau versé dans le noyau B et le directeur sportif du Club, Luc Devroe, signale dans la presse d'aujourd'hui qu'on ne le reverra peut-être plus jamais avec le maillot bleu et noir. Un vrai gâchis quand on connaît les qualités du joueur. Et une grosse perte sportive pour Bruges. Pierre Danvoye