Irrésistible ces dernières semaines, avec trois titres glanés dans les trois derniers tournois qu'il a disputés, Andy Murray, qui s'était déjà imposé à Shanghai l'an passé, l'a emporté 7-5, 6-4 en 1 heure et 45 minutes face à David Ferrer.

"C'est l'une des meilleures périodes de ma vie. J'ai très bien joué au cours des dernières semaines mais j'étais très nerveux aujourd'hui car je voulais gagner et conserver mon titre", a expliqué Murray après le match.

Ce succès fait tomber Federer au 4e rang d'un classement mondial toujours dominé par le Serbe Novak Djokovic devant l'Espagnol Rafael Nadal. Il s'agit de la plus mauvaise place depuis juin 2003 pour celui qui était resté pendant 237 semaines d'affilée au sommet de la hiérarchie du tennis.

Depuis la mi-août, Andy Murray est sorti victorieux de 25 des 26 matches qu'il a joués, sa seule défaite était intervenue en demi-finale de l'US Open contre Rafael Nadal, sa victime en finale à Tokyo la semaine passée.

Le Britannique vise désormais le meilleur classement en fin de saison de sa carrière, lui qui n'a jamais fini une année au-dessus de la 4e place. Il a toutefois déjà été N.2 mondial en cours de saison.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Irrésistible ces dernières semaines, avec trois titres glanés dans les trois derniers tournois qu'il a disputés, Andy Murray, qui s'était déjà imposé à Shanghai l'an passé, l'a emporté 7-5, 6-4 en 1 heure et 45 minutes face à David Ferrer. "C'est l'une des meilleures périodes de ma vie. J'ai très bien joué au cours des dernières semaines mais j'étais très nerveux aujourd'hui car je voulais gagner et conserver mon titre", a expliqué Murray après le match. Ce succès fait tomber Federer au 4e rang d'un classement mondial toujours dominé par le Serbe Novak Djokovic devant l'Espagnol Rafael Nadal. Il s'agit de la plus mauvaise place depuis juin 2003 pour celui qui était resté pendant 237 semaines d'affilée au sommet de la hiérarchie du tennis. Depuis la mi-août, Andy Murray est sorti victorieux de 25 des 26 matches qu'il a joués, sa seule défaite était intervenue en demi-finale de l'US Open contre Rafael Nadal, sa victime en finale à Tokyo la semaine passée. Le Britannique vise désormais le meilleur classement en fin de saison de sa carrière, lui qui n'a jamais fini une année au-dessus de la 4e place. Il a toutefois déjà été N.2 mondial en cours de saison. Sportfootmagazine.be, avec Belga