Xavier Siméon (BEL/Tech3) a été contraint de son côté à l'abandon après 3 tours seulement sur une nouvelle chute. C'est la 5e fois d'affilée que le pilote namurois est contraint de quitter prématurément la course sur abandon en raison d'une chute. Vendredi déjà, Xavier Siméon avait chuté à deux reprises lors des essais libres, se plaçant ensuite 15e des qualifications samedi. Pol Espargaro, 2e du championnat du monde avec désormais 210 points, réduit ainsi légèrement la distance au classement général sur son compatriote et rival Marc Marquez, leader avec 258 points. Dans une course marquée par un final très serré, Espargaro a su tirer son épingle du jeu alors que Marquez et l'Italien Andrea Iannone lui disputaient la victoire. Auparavant, l'Italien Simone Corsi (FTR), qui avait signé la pole position samedi, avait profité de sa position de pointe pour faire la course en tête, mais il n'a pas réussi à semer ses poursuivants, plus forts en deuxième partie de course. Marquez, auteur d'un mauvais départ où il s'était vu relégué en 9e position, a toutefois trouvé les ressources pour remonter, devant finalement s'incliner seulement devant Espargaro. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU)

Xavier Siméon (BEL/Tech3) a été contraint de son côté à l'abandon après 3 tours seulement sur une nouvelle chute. C'est la 5e fois d'affilée que le pilote namurois est contraint de quitter prématurément la course sur abandon en raison d'une chute. Vendredi déjà, Xavier Siméon avait chuté à deux reprises lors des essais libres, se plaçant ensuite 15e des qualifications samedi. Pol Espargaro, 2e du championnat du monde avec désormais 210 points, réduit ainsi légèrement la distance au classement général sur son compatriote et rival Marc Marquez, leader avec 258 points. Dans une course marquée par un final très serré, Espargaro a su tirer son épingle du jeu alors que Marquez et l'Italien Andrea Iannone lui disputaient la victoire. Auparavant, l'Italien Simone Corsi (FTR), qui avait signé la pole position samedi, avait profité de sa position de pointe pour faire la course en tête, mais il n'a pas réussi à semer ses poursuivants, plus forts en deuxième partie de course. Marquez, auteur d'un mauvais départ où il s'était vu relégué en 9e position, a toutefois trouvé les ressources pour remonter, devant finalement s'incliner seulement devant Espargaro. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU)