L'église de Retinne était trop exiguë pour accueillir la foule, qui a néanmoins pu suivre l'office sur les marches et les alentours de l'église via des haut-parleurs ceinturant l'édifice. La plupart des vedettes belges qui firent les beaux jours du motocross étaient présentes, notamment André Malherbe, Joël Robert, Eric Geboers, Stefan Everts ou Marnicq Bervoets. Certains pilotes étrangers (ex-champions du monde) avaient aussi effectué le déplacement, tels l'Italien Michele Rinaldi et le Britannique Dave Thorpe. Durant sa carrière, Jobé a décroché cinq titres de champion du monde. Il était devenu à 19 ans le plus jeune champion du monde en 1980, dans la catégorie des 250 cc, où il fut également sacré en 1993. Il a ensuite conquis trois autres titres en 500 cc (1987, 1991 et 1992). Son palmarès comprend de surcroît sept titres de champion de Belgique et un Moto-cross des Nations (1980). Il avait été élu sportif belge de l'année en 1987 et 1992. . (BELGA)

L'église de Retinne était trop exiguë pour accueillir la foule, qui a néanmoins pu suivre l'office sur les marches et les alentours de l'église via des haut-parleurs ceinturant l'édifice. La plupart des vedettes belges qui firent les beaux jours du motocross étaient présentes, notamment André Malherbe, Joël Robert, Eric Geboers, Stefan Everts ou Marnicq Bervoets. Certains pilotes étrangers (ex-champions du monde) avaient aussi effectué le déplacement, tels l'Italien Michele Rinaldi et le Britannique Dave Thorpe. Durant sa carrière, Jobé a décroché cinq titres de champion du monde. Il était devenu à 19 ans le plus jeune champion du monde en 1980, dans la catégorie des 250 cc, où il fut également sacré en 1993. Il a ensuite conquis trois autres titres en 500 cc (1987, 1991 et 1992). Son palmarès comprend de surcroît sept titres de champion de Belgique et un Moto-cross des Nations (1980). Il avait été élu sportif belge de l'année en 1987 et 1992. . (BELGA)