"Nous savions qu'Ogier allait nous mettre sous pression", a raconté le pilote germanophone samedi soir. "Nous avions cependant encore pris un peu de temps et quand nous avons presque atteint la minute, nous avons décidé de changer de pneus pour rouler plus sûr. Nous avons perdu un peu de temps, mais tout était sous contrôle. Je n'étais donc pas sous pression pour la dernière spéciale de la journée. Tout allait bien jusqu'au km 13.8, dans un virage à gauche que j'ai pris en 3e ou 4e vitesse. J'ai commis une erreur. Les ouvreurs avaient annoncé un virage avec pas mal de graviers. Je suis arrivé trop vite et la voiture est sortie touchant quelque chose. Je ne sais pas très bien quoi. J'ai su tout de suite que quelque chose s'était cassé. Nous avons dû nous arrêter pour regarder les dégâts. Je suis très déçu. Encore plus pour l'équipe que pour moi-même. Tout le monde a travaillé très dur pour aller chercher cette victoire. Mais malheureusement, je ne suis plus dans le coup maintenant. Le point positif est que, jusque-là, nous avons pu tenir un rythme extrêmement élevé. Demain (dimanche), on va essayer de sauver ce qui peut encore l'être, c'est à dire prendre des points dans la Powerstage."

Les mécaniciens ont en effet réparé entièrement la Hyundai qui pourra disputer les quatre dernières spéciales au programme de la dernière journée dimanche.

"Nous savions qu'Ogier allait nous mettre sous pression", a raconté le pilote germanophone samedi soir. "Nous avions cependant encore pris un peu de temps et quand nous avons presque atteint la minute, nous avons décidé de changer de pneus pour rouler plus sûr. Nous avons perdu un peu de temps, mais tout était sous contrôle. Je n'étais donc pas sous pression pour la dernière spéciale de la journée. Tout allait bien jusqu'au km 13.8, dans un virage à gauche que j'ai pris en 3e ou 4e vitesse. J'ai commis une erreur. Les ouvreurs avaient annoncé un virage avec pas mal de graviers. Je suis arrivé trop vite et la voiture est sortie touchant quelque chose. Je ne sais pas très bien quoi. J'ai su tout de suite que quelque chose s'était cassé. Nous avons dû nous arrêter pour regarder les dégâts. Je suis très déçu. Encore plus pour l'équipe que pour moi-même. Tout le monde a travaillé très dur pour aller chercher cette victoire. Mais malheureusement, je ne suis plus dans le coup maintenant. Le point positif est que, jusque-là, nous avons pu tenir un rythme extrêmement élevé. Demain (dimanche), on va essayer de sauver ce qui peut encore l'être, c'est à dire prendre des points dans la Powerstage." Les mécaniciens ont en effet réparé entièrement la Hyundai qui pourra disputer les quatre dernières spéciales au programme de la dernière journée dimanche.