La semaine passée, Elon Musk, le patron de Tesla, annonçait lors d'une conférence de presse, une mise à jour du logiciel qui permet à sa voiture électrique Tesla Model S de circuler de manière quasi autonome, (presque) sans la présence d'un conducteur donc.

Quelques jours plus tard à peine, un journaliste du site Jalopnik a pu tester cette nouvelle fonctionnalité. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il semble plutôt emballé (bien qu'un peu stressé) par les possibilités offertes ainsi.

Car même si le message sur le blog de Tesla est clair: "Le système Pilotage automatique permet à la Model S de maintenir le cap, de changer de voie en activant simplement un clignotant et de moduler sa vitesse grâce au régulateur de vitesse dynamique", c'est quand même une toute autre chose de le l'essayer "pour de vrai" et le passage d'une bande à l'autre semble en effet quelque peu... stressant.Le temps de s'y habituer sans doute.

La semaine passée, Elon Musk, le patron de Tesla, annonçait lors d'une conférence de presse, une mise à jour du logiciel qui permet à sa voiture électrique Tesla Model S de circuler de manière quasi autonome, (presque) sans la présence d'un conducteur donc.Quelques jours plus tard à peine, un journaliste du site Jalopnik a pu tester cette nouvelle fonctionnalité. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il semble plutôt emballé (bien qu'un peu stressé) par les possibilités offertes ainsi.Car même si le message sur le blog de Tesla est clair: "Le système Pilotage automatique permet à la Model S de maintenir le cap, de changer de voie en activant simplement un clignotant et de moduler sa vitesse grâce au régulateur de vitesse dynamique", c'est quand même une toute autre chose de le l'essayer "pour de vrai" et le passage d'une bande à l'autre semble en effet quelque peu... stressant.Le temps de s'y habituer sans doute.