"Je participais pour le fun à cette épreuve au Congo. Lorsque Thierry Klutz me l'a demandé, je me suis dit : pourquoi pas ? Il m'a dit qu'il y avait participé l'année précédente et que c'était un enduro bien organisé sur un beau parcours dans la brousse de Lubumbashi, au profit des jeunes du coin. À l'occasion de la dixième édition, ils voulaient faire quelque chose de spécial et ils avaient pensé à moi. J'ai consulté mon agenda et ça tombait bien. Nous sommes partis le lendemain de mon retour de vacances de Jamaïque, en novembre. Je me suis bien amusé. La vente aux enchères de mon maillot a rapporté plus de cinq mille euros, ce qui permettait à onze enfants de terminer leurs études.
...