"Nous sommes des compétiteurs. Tout le monde comprend que cela peut arriver, mais il était bon pour tous les collaborateurs d'entendre ce que nous pensons de la situation", a dit Verstappen sur le site Verstappen.nl.

"Nous le faisons souvent, nous expliquons à l'usine comment s'est déroulé le week-end et nous remercions tout le monde pour le dur labeur et les nombreuses heures consacrées au développement de la voiture. Cette fois, ce sont des excuses parce que c'est tout à fait normal après ce qui s'est passé. Bien sûr, on ne veut jamais se crasher et certainement pas avec son coéquipier. Nous allons essayer d'éviter cela. La prochaine fois, je laisserai un peu plus de marge, quelques millimètres."

Verstappen a souligné que l'accident à Bakou n'a pas affecté la relation entre lui et Ricciardo. "Je lui ai parlé juste après l'incident. Nous avons beaucoup de respect l'un pour l'autre et nous réalisons tous les deux que c'était une erreur. Bien sûr qu'on ne voulait pas se crasher ensemble, mais nous n'avons pas de mauvais sentiments."

Dimanche prochain a lieu le GP d'Espagne sur le circuit de Barcelone où Verstappen a remporté sa première course de Formule 1 il y a deux ans. "J'espère que nous pourrons combler l'écart avec Mercedes et Ferrari, nous rapprocher un peu plus d'eux et de réussir de meilleures qualifications. Mais je ne sais pas si le podium est réalisable."

"Nous sommes des compétiteurs. Tout le monde comprend que cela peut arriver, mais il était bon pour tous les collaborateurs d'entendre ce que nous pensons de la situation", a dit Verstappen sur le site Verstappen.nl. "Nous le faisons souvent, nous expliquons à l'usine comment s'est déroulé le week-end et nous remercions tout le monde pour le dur labeur et les nombreuses heures consacrées au développement de la voiture. Cette fois, ce sont des excuses parce que c'est tout à fait normal après ce qui s'est passé. Bien sûr, on ne veut jamais se crasher et certainement pas avec son coéquipier. Nous allons essayer d'éviter cela. La prochaine fois, je laisserai un peu plus de marge, quelques millimètres." Verstappen a souligné que l'accident à Bakou n'a pas affecté la relation entre lui et Ricciardo. "Je lui ai parlé juste après l'incident. Nous avons beaucoup de respect l'un pour l'autre et nous réalisons tous les deux que c'était une erreur. Bien sûr qu'on ne voulait pas se crasher ensemble, mais nous n'avons pas de mauvais sentiments." Dimanche prochain a lieu le GP d'Espagne sur le circuit de Barcelone où Verstappen a remporté sa première course de Formule 1 il y a deux ans. "J'espère que nous pourrons combler l'écart avec Mercedes et Ferrari, nous rapprocher un peu plus d'eux et de réussir de meilleures qualifications. Mais je ne sais pas si le podium est réalisable."