La Fédération internationale de sport automobile (FIA) a décidé mardi, lors d'une réunion extraordinaire, que le pilote russe Nikita Mazepin serait autorisé à participer à la première manche du Championnat du monde de Formule 1, à Bahreïn, le 20 mars prochain. Pour ce faire, le pilote de l'écurie Haas devra concourir sous drapeau neutre, une décision qui vaut pour l'ensemble des pilotes russes et biélorusses.

La Formule 1 avait précédemment décidé d'annuler le Grand Prix de Russie à Sotchi, prévu le 25 septembre. Mardi, la FIA rappelait aussi qu'aucune compétition internationale n'aurait lieu sur le sol russe ou biélorusse jusqu'à nouvel ordre. Les équipes nationales des deux pays sont également exclues des compétitions. Les membres élus de la FIA originaires de Russie ou de Biélorussie sont tenus de se retirer.

Sauf en Grande-Bretagne...

Motorsport UK, la fédération britannique des sports automobiles, a annoncé mercredi qu'elle interdisait aux pilotes et équipes russes et bélarusses de concourir lors des compétitions sur le sol britannique.

"La décision a été prise en consultation avec le gouvernement britannique et les dirigeants des fédérations sportives nationales afin de garantir une réponse unilatérale à la crise", peut-on lire dans le communiqué. Mardi, la fédération internationale automobile (FIA) avait décidé que les pilotes russes et bélarusses étaient autorisés à participer aux compétitions mais sous bannière neutre.

Une décision qui concernait notamment le Russe Nikita Mazepin, pilote de l'écurie Haas en Formule 1. Avec la décision de Motorsport UK, Mazepin ne serait donc pas autorisé à participer au Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 prévu le dimanche 3 juillet. La FIA avait aussi décidé qu'aucune compétition internationale n'aurait lieu sur le sol russe ou bélarusse jusqu'à nouvel ordre.

La Fédération internationale de sport automobile (FIA) a décidé mardi, lors d'une réunion extraordinaire, que le pilote russe Nikita Mazepin serait autorisé à participer à la première manche du Championnat du monde de Formule 1, à Bahreïn, le 20 mars prochain. Pour ce faire, le pilote de l'écurie Haas devra concourir sous drapeau neutre, une décision qui vaut pour l'ensemble des pilotes russes et biélorusses. La Formule 1 avait précédemment décidé d'annuler le Grand Prix de Russie à Sotchi, prévu le 25 septembre. Mardi, la FIA rappelait aussi qu'aucune compétition internationale n'aurait lieu sur le sol russe ou biélorusse jusqu'à nouvel ordre. Les équipes nationales des deux pays sont également exclues des compétitions. Les membres élus de la FIA originaires de Russie ou de Biélorussie sont tenus de se retirer.Sauf en Grande-Bretagne... Motorsport UK, la fédération britannique des sports automobiles, a annoncé mercredi qu'elle interdisait aux pilotes et équipes russes et bélarusses de concourir lors des compétitions sur le sol britannique."La décision a été prise en consultation avec le gouvernement britannique et les dirigeants des fédérations sportives nationales afin de garantir une réponse unilatérale à la crise", peut-on lire dans le communiqué. Mardi, la fédération internationale automobile (FIA) avait décidé que les pilotes russes et bélarusses étaient autorisés à participer aux compétitions mais sous bannière neutre. Une décision qui concernait notamment le Russe Nikita Mazepin, pilote de l'écurie Haas en Formule 1. Avec la décision de Motorsport UK, Mazepin ne serait donc pas autorisé à participer au Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 prévu le dimanche 3 juillet. La FIA avait aussi décidé qu'aucune compétition internationale n'aurait lieu sur le sol russe ou bélarusse jusqu'à nouvel ordre.