"Je crois que, s'il y a une probabilité que ça n'ait pas lieu en avril, ce sera reporté", a expliqué Brawn, cité par le site spécialisé motorsport.com. "Nous laisserons ouverte la possibilité de voir si le Grand Prix peut se dérouler plus tard dans l'année. La Chine représente un marché enthousiaste et croissant. Nous aimerions avoir une course en Chine."

De nombreux événements sportifs prévus en Chine dans les prochaines semaines ont été reportés, déplacés ailleurs ou annulés. Concernant le Grand Prix, Brawn dit attendre que le promoteur et les autorités prennent la décision finale. "Je pense que ça deviendra plus clair dans une semaine ou deux quant à ce qui se passera", a-t-il indiqué. Pour le directeur général de la F1, il y a deux dates butoirs logistiques: le départ du fret maritime ("cette semaine ou la semaine prochaine, mais ce n'est pas grave si ça change qu'il faut les rapatrier") et l'arrivée physique des personnes sur place. "C'est une étape critique. Et elle interviendra dans deux ou trois semaines. Je pense que c'est le moment où il faudra vraiment dire quelle est la situation."

En cas de report du Grand Prix, la Formule 1 se trouvera face à un casse-tête pour trouver une nouvelle date. Brawn qualifie de "très difficile" l'option d'allonger la saison et d'organiser la manche chinoise en décembre. "Nous essaierons juste de trouver une fenêtre dans laquelle peut avoir lieu le Grand Prix vers la fin de l'année". Le dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, est prévu le 29 novembre.

"Je crois que, s'il y a une probabilité que ça n'ait pas lieu en avril, ce sera reporté", a expliqué Brawn, cité par le site spécialisé motorsport.com. "Nous laisserons ouverte la possibilité de voir si le Grand Prix peut se dérouler plus tard dans l'année. La Chine représente un marché enthousiaste et croissant. Nous aimerions avoir une course en Chine." De nombreux événements sportifs prévus en Chine dans les prochaines semaines ont été reportés, déplacés ailleurs ou annulés. Concernant le Grand Prix, Brawn dit attendre que le promoteur et les autorités prennent la décision finale. "Je pense que ça deviendra plus clair dans une semaine ou deux quant à ce qui se passera", a-t-il indiqué. Pour le directeur général de la F1, il y a deux dates butoirs logistiques: le départ du fret maritime ("cette semaine ou la semaine prochaine, mais ce n'est pas grave si ça change qu'il faut les rapatrier") et l'arrivée physique des personnes sur place. "C'est une étape critique. Et elle interviendra dans deux ou trois semaines. Je pense que c'est le moment où il faudra vraiment dire quelle est la situation." En cas de report du Grand Prix, la Formule 1 se trouvera face à un casse-tête pour trouver une nouvelle date. Brawn qualifie de "très difficile" l'option d'allonger la saison et d'organiser la manche chinoise en décembre. "Nous essaierons juste de trouver une fenêtre dans laquelle peut avoir lieu le Grand Prix vers la fin de l'année". Le dernier Grand Prix, à Abu Dhabi, est prévu le 29 novembre.