La saison aurait dû débuter à la mi-avril à Oman, mais la pandémie s'est mise en travers des projets. Le début de la saison de motocross est donc fixé au 13 juin. Le calendrier comporte un Grand Prix de Belgique, le 1er août à Lommel. Si la pandémie ne s'en mêle pas, la saison s'achèvera le 5 décembr...

La saison aurait dû débuter à la mi-avril à Oman, mais la pandémie s'est mise en travers des projets. Le début de la saison de motocross est donc fixé au 13 juin. Le calendrier comporte un Grand Prix de Belgique, le 1er août à Lommel. Si la pandémie ne s'en mêle pas, la saison s'achèvera le 5 décembre, après 19 manches de MXGP, à Bali, en Indonésie. Cette fois, pas de Clément Desalle au départ. Le Wallon a terminé septième du dernier classement final, mais il raccroche définitivement. Kevin Strijbos semblait contraint à la retraite suite à une opération à la hanche, mais le Team Gebben Van Venrooy Yamaha Racing lui a lancé une bouée de sauvetage. Il y devient l'équipier de Brent Van Doninck. Jeremy Van Horebeek, neuvième l'année dernière, est de nouveau sur la grille de départ, avec le Beta SDM Corse MX Team. Il ne faut sans doute pas espérer de titre mondial belge, qui aurait été le premier depuis 2007 et Steve Ramon, du moins pas dans la catégorie-reine, car la Belgique a un candidat à la victoire en MX2: Jago Geerts, âgé de 21 ans. Membre du Monster Energy, il a terminé troisième puis deuxième des deux dernières éditions. En EMX250, Liam Everts, le fils de Stefan, va disputer sa première saison à temps plein, après une revalidation de plusieurs mois, suite à une fracture du poignet. Le Limbourgeois de seize ans appréhende l'expérience comme un apprentissage, face à des pilotes qui ont quatre ou cinq ans de plus que lui. Il entame sa saison le 27 juin au GP de Grande-Bretagne.