"C'est un sentiment fort", a ajouté le Britannique qui a reconnu avoir passé des jours difficiles avec la polémique déclenchée par ses prises de position sur la protection de l'environnement et l'absence au Mexique de son ingénieur de course habituel.

"C'est incroyable. C'est la 83e victoire de ma carrière et la 10e de la saison. Je suis arrivé ici en pensant que cela serait difficile mais j'ai mis la tête dans le guidon et nous sommes arrivés à ce résultat".

Parti 3e derrière les deux Ferrari de Charles Leclerc et de Sebastian Vettel et aux côtés de Max Verstappen (Red Bull), Hamilton a dû se frayer un chemin dans le premier virage.

"Je m'attendais à un peu de frottement entre Leclerc, Seb et Verstappen et j'ai dû éviter de les heurter. J'étais entouré de voitures au premier virage et j'ai presque sorti Seb en passant dans l'herbe mais je suis arrivé à garder le contrôle et à continuer. Après l'accident avec Max, une bonne partie de mon châssis était abîmée et le comportement de la voiture était différent. J'ai dû piloter autrement en changeant mon style".