Il devance le poleman Charles Leclerc (Ferrari), qu'il a dépassé à deux tours de l'arrivée, et le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), doublé au 56e tour sur 71. La manoeuvre qui a permis à Verstappen de prendre le meilleur sur Leclerc fait toutefois l'objet d'une enquête des commissaires.