Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, la 6e manche du championnat du monde dimanche sur le circuit de Catalogne à Montmelo. Le Néerlandais de 24 ans au volant de sa Red Bull a mené la course de bout en bout et décroché au terme des 66 tours sa 24e victoire en carrière, et la 4e de l'année après celles en Arabie saoudite, en Émilie-Romagne et à Miami. À la suite de l'abandon du leader du championnat le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), Verstappen s'installe en tête du championnat avec 110 points pour 104 à Leclerc.

Le podium a été complété par le Mexicain Sergio Pérez, qui offre un doublé à Red Bull et signe le meilleur tour en course, et le Britannique George Russell (Mercedes).

L'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) a pris la 4e place et a précédé le septuple champion du monde le Britannique Lewis Hamilton, vainqueur l'an dernier, 5e après s'être retrouvé 19e après le premier tour. Il confirme le retour au premier plan de Mercedes après un début de saison décevant.

La course a été marquée par plusieurs incidents notamment au virage 4. Cela a commencé dès le premier tour quand la Haas de Kevin Magnussen est venue heurter la Mercedes de Lewis Hamilton. Les deux pilotes ont dû repasser par les stands avant de poursuivre la course très attardés. Ce fut ensuite Carlos Sainz qui perdit le contrôle de sa Ferrari et passa par le bac à gravier. Résultat : de 3e, il se retrouvait 11e. Verstappen est lui aussi parti à la faute au 9e tour avec moins de conséquence.

S'il a cédé sa 2e place, il repartit 4e et se retrouva très vite 3e quand son équipier Sergio Perez le laissa passer. Son duel avec Russell dura pas mal de tours, le Britannique ne se laissant pas impressionner par les assauts de l'offensif Max. Au 27e tour, nouveau rebondissement, le moteur de la Ferrari de Charles Leclerc qui caracolait en tête rendit l'âme. Du coup, George Russell se retrouvait en tête. Une première cette saison pour Mercedes. Verstappen ayant choisi de changer de pneus, c'est Pérez qui s'est mis à attaquer Russell et le dépassa au 31e tour.

Après le changement de pneumatiques des deux leaders, Verstappen se retrouva largement en tête au 38e tour. Quand il repassa par les stands au 45e tour pour changer ses pneumatiques et se retrouva 2e derrière son équipier mais le Néerlandais retrouva très vite la première position et ne fut plus inquiété ensuite. Hamilton, remonté au 4e rang au 60e tour, fut contraint de lever le pied au 65e tour, sa Mercedes connaissant des problèmes, ce dont profita Sainz.

La 7e des 22 manches du championnat du monde se déroulera dès la semaine prochaine à Monaco. (SPF, GEN, MIK, YDC, fr)

Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, la 6e manche du championnat du monde dimanche sur le circuit de Catalogne à Montmelo. Le Néerlandais de 24 ans au volant de sa Red Bull a mené la course de bout en bout et décroché au terme des 66 tours sa 24e victoire en carrière, et la 4e de l'année après celles en Arabie saoudite, en Émilie-Romagne et à Miami. À la suite de l'abandon du leader du championnat le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), Verstappen s'installe en tête du championnat avec 110 points pour 104 à Leclerc.Le podium a été complété par le Mexicain Sergio Pérez, qui offre un doublé à Red Bull et signe le meilleur tour en course, et le Britannique George Russell (Mercedes). L'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) a pris la 4e place et a précédé le septuple champion du monde le Britannique Lewis Hamilton, vainqueur l'an dernier, 5e après s'être retrouvé 19e après le premier tour. Il confirme le retour au premier plan de Mercedes après un début de saison décevant. La course a été marquée par plusieurs incidents notamment au virage 4. Cela a commencé dès le premier tour quand la Haas de Kevin Magnussen est venue heurter la Mercedes de Lewis Hamilton. Les deux pilotes ont dû repasser par les stands avant de poursuivre la course très attardés. Ce fut ensuite Carlos Sainz qui perdit le contrôle de sa Ferrari et passa par le bac à gravier. Résultat : de 3e, il se retrouvait 11e. Verstappen est lui aussi parti à la faute au 9e tour avec moins de conséquence. S'il a cédé sa 2e place, il repartit 4e et se retrouva très vite 3e quand son équipier Sergio Perez le laissa passer. Son duel avec Russell dura pas mal de tours, le Britannique ne se laissant pas impressionner par les assauts de l'offensif Max. Au 27e tour, nouveau rebondissement, le moteur de la Ferrari de Charles Leclerc qui caracolait en tête rendit l'âme. Du coup, George Russell se retrouvait en tête. Une première cette saison pour Mercedes. Verstappen ayant choisi de changer de pneus, c'est Pérez qui s'est mis à attaquer Russell et le dépassa au 31e tour. Après le changement de pneumatiques des deux leaders, Verstappen se retrouva largement en tête au 38e tour. Quand il repassa par les stands au 45e tour pour changer ses pneumatiques et se retrouva 2e derrière son équipier mais le Néerlandais retrouva très vite la première position et ne fut plus inquiété ensuite. Hamilton, remonté au 4e rang au 60e tour, fut contraint de lever le pied au 65e tour, sa Mercedes connaissant des problèmes, ce dont profita Sainz. La 7e des 22 manches du championnat du monde se déroulera dès la semaine prochaine à Monaco. (SPF, GEN, MIK, YDC, fr)