Les feux rouges s'éteignent et Charles Leclerc prend un bon départ maintenant sa première place. L'objectif du weekend ? Réduire l'écart sur son rival et champion du monde. Lors des premiers tours le pilote Ferrari maîtrise les attaques de Max Verstappen. Mais les hautes températures sur la piste, nécessitaient une excellente gestion des gommes de la part des pilotes. De la sorte, le Néerlandais s'arrête au 17ème tour. Seul devant, le Monégasque tente d'augmenter la différence, avant de partir à la faute. Suite à un changement de moteur, Carlos Sainz part de la 19èmeplace de la grille. Avec ses gommes dures, l'Espagnol grimpe dans le top 10 au 14ème tour. Après l'accident de son coéquipier, les commissaires décident de déployer la voiture de sécurité. Sainz rentre aux stands et opte pour la gomme medium. Mais ce dernier écope d'une pénalité de cinq secondes à cause de sa sortie non sécurisée.

Au 43ème tour, le Madrilène, remonté à la troisième position, purge sa pénalité lors de la deuxième fenêtre de ravitaillement. Malgré un lent pit-stop de la Scuderia (9.3 secondes) Sainz termine cinquième. Il signe le tour le plus rapide synonyme d'un point supplémentaire et est élu "driver of the day".

Mercedes voit pour la première fois de la saison ses deux pilotes sur les marches du podium. Quatrième, Lewis Hamilton prend un très bon envol et dépasse Sergio Perez dès le départ. Peu menacé par le Mexicain, le septuple champion du monde termine deuxième. "C'était une course difficile et j'étais privé de ma boisson", a déclaré le Britannique en post interview. "Mais nous avons réalisé un très bon résultat, malgré notre différence de performance par rapport à Ferrari et Red Bull. J'aimerais également remercier mon écurie qui a effectué un travail incroyable avec la fiabilité de nos monoplaces cette saison", conclut Hamilton qui fêtait son... 300ème Grand Prix ce dimanche.

À trois tours de la fin, George Russel devance Perez. Ce dernier riposte, mais ses offensives ne sont pas suffisantes pas pour reprendre la troisième place. "Le rythme était bon, mais la course a été dure. Checo était tout près de moi. J'étais content de voir le drapeau à damier à la fin", affirme le pilote britannique. Verstappen remporte confortablement donc la victoire. Le Néerlandais s'approche désormais de plus en plus d'un deuxième titre consécutif. Red Bull, première dans le classement des constructeurs, compte 82 points de plus que la Scuderia.

Dimanche prochain, place au Grand Prix de Hongrie pour la treizième manche de la saison. Dernière course donc avant la trêve estivale pour les écuries. Les pilotes retournerons sur la piste de Spa le 28 août.

Les feux rouges s'éteignent et Charles Leclerc prend un bon départ maintenant sa première place. L'objectif du weekend ? Réduire l'écart sur son rival et champion du monde. Lors des premiers tours le pilote Ferrari maîtrise les attaques de Max Verstappen. Mais les hautes températures sur la piste, nécessitaient une excellente gestion des gommes de la part des pilotes. De la sorte, le Néerlandais s'arrête au 17ème tour. Seul devant, le Monégasque tente d'augmenter la différence, avant de partir à la faute. Suite à un changement de moteur, Carlos Sainz part de la 19èmeplace de la grille. Avec ses gommes dures, l'Espagnol grimpe dans le top 10 au 14ème tour. Après l'accident de son coéquipier, les commissaires décident de déployer la voiture de sécurité. Sainz rentre aux stands et opte pour la gomme medium. Mais ce dernier écope d'une pénalité de cinq secondes à cause de sa sortie non sécurisée. Au 43ème tour, le Madrilène, remonté à la troisième position, purge sa pénalité lors de la deuxième fenêtre de ravitaillement. Malgré un lent pit-stop de la Scuderia (9.3 secondes) Sainz termine cinquième. Il signe le tour le plus rapide synonyme d'un point supplémentaire et est élu "driver of the day".Mercedes voit pour la première fois de la saison ses deux pilotes sur les marches du podium. Quatrième, Lewis Hamilton prend un très bon envol et dépasse Sergio Perez dès le départ. Peu menacé par le Mexicain, le septuple champion du monde termine deuxième. "C'était une course difficile et j'étais privé de ma boisson", a déclaré le Britannique en post interview. "Mais nous avons réalisé un très bon résultat, malgré notre différence de performance par rapport à Ferrari et Red Bull. J'aimerais également remercier mon écurie qui a effectué un travail incroyable avec la fiabilité de nos monoplaces cette saison", conclut Hamilton qui fêtait son... 300ème Grand Prix ce dimanche.À trois tours de la fin, George Russel devance Perez. Ce dernier riposte, mais ses offensives ne sont pas suffisantes pas pour reprendre la troisième place. "Le rythme était bon, mais la course a été dure. Checo était tout près de moi. J'étais content de voir le drapeau à damier à la fin", affirme le pilote britannique. Verstappen remporte confortablement donc la victoire. Le Néerlandais s'approche désormais de plus en plus d'un deuxième titre consécutif. Red Bull, première dans le classement des constructeurs, compte 82 points de plus que la Scuderia. Dimanche prochain, place au Grand Prix de Hongrie pour la treizième manche de la saison. Dernière course donc avant la trêve estivale pour les écuries. Les pilotes retournerons sur la piste de Spa le 28 août.