Le champion du monde a réussi le meilleur temps des qualifications, vendredi, sur le circuit d'Imola (4,909 km) devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), leader du championnat.

Dans la troisième partie des qualifications (Q3), Verstappen signait un chrono de 1:27.999, soit 779/1000e de mieux que Leclerc. Le Britannique Lando Norris (McLaren) réalisait le troisième temps à 1.132 devant le Danois Kevin Magnussen (Haas), quatrième à 1.165.

Cette partie était perturbée par plusieurs drapeaux rouges, le dernier après une sortie de piste de Norris à 38 secondes de la fin de la séance. La Q2 voyait Carlos Sainz (Ferrari) partir à la faute et taper un mur, ce qui entraînait une interruption de la séance. L'Espagnol possédait à ce moment-là le deuxième temps et devra s'élancer de la 10e place.

La pluie s'invitait ensuite sur le circuit Enzo et Dino Ferrari, ce qui changeait quelque peu la donne pour la dernière et décisive partie. Pour la première fois depuis 2012, aucune Mercedes ne disputait la dernière partie des qualifications, George Russell se contentant du 11e temps et Lewis Hamilton du 13e lors de la Q2. Le Grand Prix d'Emilie-Romagne constitue la première des trois manches de la saison où la grille de départ n'est pas déterminée par les qualifications, mais par une course sprint (100 km), attribuant des points aux huit premiers (de 8 pour le vainqueur à 1 pour le 8e). Elle se disputera samedi à partir de 16h30. La course se tiendra dimanche à partir de 15h00. Leclerc trône en tête du championnat avec 71 points, devant Russell (37) et Sainz (33).

Le champion du monde a réussi le meilleur temps des qualifications, vendredi, sur le circuit d'Imola (4,909 km) devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), leader du championnat.Dans la troisième partie des qualifications (Q3), Verstappen signait un chrono de 1:27.999, soit 779/1000e de mieux que Leclerc. Le Britannique Lando Norris (McLaren) réalisait le troisième temps à 1.132 devant le Danois Kevin Magnussen (Haas), quatrième à 1.165. Cette partie était perturbée par plusieurs drapeaux rouges, le dernier après une sortie de piste de Norris à 38 secondes de la fin de la séance. La Q2 voyait Carlos Sainz (Ferrari) partir à la faute et taper un mur, ce qui entraînait une interruption de la séance. L'Espagnol possédait à ce moment-là le deuxième temps et devra s'élancer de la 10e place. La pluie s'invitait ensuite sur le circuit Enzo et Dino Ferrari, ce qui changeait quelque peu la donne pour la dernière et décisive partie. Pour la première fois depuis 2012, aucune Mercedes ne disputait la dernière partie des qualifications, George Russell se contentant du 11e temps et Lewis Hamilton du 13e lors de la Q2. Le Grand Prix d'Emilie-Romagne constitue la première des trois manches de la saison où la grille de départ n'est pas déterminée par les qualifications, mais par une course sprint (100 km), attribuant des points aux huit premiers (de 8 pour le vainqueur à 1 pour le 8e). Elle se disputera samedi à partir de 16h30. La course se tiendra dimanche à partir de 15h00. Leclerc trône en tête du championnat avec 71 points, devant Russell (37) et Sainz (33).