"C'est complètement dingue", a-t-il déclaré à l'issue d'une course à rebondissements. "Mon but quand j'étais enfant était d'être pilote de F1", a déclaré le premier champion néerlandais de l'histoire de la discipline. "On rêve de podiums et de victoires mais quand on vous dit que vous êtes champion du monde, c'est incroyable".

Verstappen et Hamilton avaient abordé cette dernière course de la saison à égalité de points et, jusque dans le dernier tour de la course, le Britannique semblait en meilleure position pour l'emporter. Mais l'intervention d'une voiture de sécurité après l'accident du Canadien Nicholas Latifi a redistribué les cartes et permis à Max Verstappen de remonter puis de dépasser le pilote Mercedes.

Il ceint ainsi pour la première fois à 24 ans la couronne mondiale. "Je ne sais pas quoi dire. Mon équipe (Red Bull) et Honda (le motoriste) le méritent. Toute la course, j'ai continué d'attaquer et d'y croire même si ça n'avait pas l'air bien engagé. Et parfois les miracles arrivent", a-t-il ajouté.

Verstappen a aussi remercié son équipier, le Mexicain Sergio Perez, qui a joué un rôle déterminant dans sa victoire en résistant à Lewis Hamilton alors que celui-ci tentait de le dépasser. "J'ai enfin eu un peu de chance. Je veux aussi remercier Checo (le surnom de Perez), il a été un équipier brillant. Mon équipe sait que je les aime. j'espère qu'on va pouvoir continuer ensemble pour 10 ou 15 ans. Je ne veux pas changer, je veux rester avec eux pour le reste de ma carrière, s'ils veulent me garder. Je suis tellement heureux. Notre but était de remporter ce championnat lorsque nous avons commencé ensemble et nous l'avons fait."

Il a également rendu hommage à Lewis Hamilton au terme d'une saison émaillée de plusieurs incidents entre les deux pilotes. "Lewis est un pilote et un adversaire fantastique. Ils nous ont rendu la tâche vraiment difficile et je pense que tout le monde a aimé voir ça. Bien sûr, parfois les écuries s'opposent et on a eu des moments compliqués mais ces émotions, ça fait partie du sport. On veut tous gagner. Aujourd'hui, ça aurait pu tourner dans les deux sens. Et bien sûr, l'an prochain, on essayera de le refaire".

"C'est complètement dingue", a-t-il déclaré à l'issue d'une course à rebondissements. "Mon but quand j'étais enfant était d'être pilote de F1", a déclaré le premier champion néerlandais de l'histoire de la discipline. "On rêve de podiums et de victoires mais quand on vous dit que vous êtes champion du monde, c'est incroyable". Verstappen et Hamilton avaient abordé cette dernière course de la saison à égalité de points et, jusque dans le dernier tour de la course, le Britannique semblait en meilleure position pour l'emporter. Mais l'intervention d'une voiture de sécurité après l'accident du Canadien Nicholas Latifi a redistribué les cartes et permis à Max Verstappen de remonter puis de dépasser le pilote Mercedes. Il ceint ainsi pour la première fois à 24 ans la couronne mondiale. "Je ne sais pas quoi dire. Mon équipe (Red Bull) et Honda (le motoriste) le méritent. Toute la course, j'ai continué d'attaquer et d'y croire même si ça n'avait pas l'air bien engagé. Et parfois les miracles arrivent", a-t-il ajouté. Verstappen a aussi remercié son équipier, le Mexicain Sergio Perez, qui a joué un rôle déterminant dans sa victoire en résistant à Lewis Hamilton alors que celui-ci tentait de le dépasser. "J'ai enfin eu un peu de chance. Je veux aussi remercier Checo (le surnom de Perez), il a été un équipier brillant. Mon équipe sait que je les aime. j'espère qu'on va pouvoir continuer ensemble pour 10 ou 15 ans. Je ne veux pas changer, je veux rester avec eux pour le reste de ma carrière, s'ils veulent me garder. Je suis tellement heureux. Notre but était de remporter ce championnat lorsque nous avons commencé ensemble et nous l'avons fait." Il a également rendu hommage à Lewis Hamilton au terme d'une saison émaillée de plusieurs incidents entre les deux pilotes. "Lewis est un pilote et un adversaire fantastique. Ils nous ont rendu la tâche vraiment difficile et je pense que tout le monde a aimé voir ça. Bien sûr, parfois les écuries s'opposent et on a eu des moments compliqués mais ces émotions, ça fait partie du sport. On veut tous gagner. Aujourd'hui, ça aurait pu tourner dans les deux sens. Et bien sûr, l'an prochain, on essayera de le refaire".