Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), qui s'était élancé en pole pour la première fois de sa carrière a terminé 9e. Le plus rapide tout le week-end hormis en qualifications, le Néerlandais Max Verstappen a connu pas mal de soucis, et fini 6e, pour le 300e Grand Prix de Red Bull depuis 2005. Dernier rival d'Hamilton, Valtteri Bottas a connu peut-être le pire GP de sa carrière, a fini 14e.

Stroll et Perez avaient pris le meilleur départ devant Lewis Hamilton parti de la 3e ligne (6e). Dès les premiers virages, son équipier Valtteri Botas en pneus intermédiaires sortait de la route et repartait en queue de peloton alors que le Britannique devait céder quelques places sur une piste détrempée.

La pluie s'était calmée ensuite stabilisant les positions hormis pour Max Verstappen, parti à la faute et perdant 5 places, retombant au 8e rang. Du coup le Néerlandais était sous investigation suspecté d'avoir franchi la ligne blanche à sa sortie des stands. Lewis Hamilton remontait un à un ses concurrents pour se retrouver en tête avec alors toujours son premier train de pneus intermédiaires. Il se permettait même ensuite le luxe de doubler Bottas, son dauphin, dans le 45e des 58 tours.

En pleurs dans sa voiture à l'arrivée, Lewis Hamilton égale ainsi le record de Michael Schumacher pour décrocher le 7e titre mondial de sa carrière après 2008 avec McLaren 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019 avec Mercedes. Pour Mercedes, c'est aussi un 7e sacre chez les pilotes depuis 2014. Le titre des constructeurs, le 7e d'affilée également, les Flèches d'argent se l'étaient déjà assuré depuis le précédent Grand Prix.

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), qui s'était élancé en pole pour la première fois de sa carrière a terminé 9e. Le plus rapide tout le week-end hormis en qualifications, le Néerlandais Max Verstappen a connu pas mal de soucis, et fini 6e, pour le 300e Grand Prix de Red Bull depuis 2005. Dernier rival d'Hamilton, Valtteri Bottas a connu peut-être le pire GP de sa carrière, a fini 14e. Stroll et Perez avaient pris le meilleur départ devant Lewis Hamilton parti de la 3e ligne (6e). Dès les premiers virages, son équipier Valtteri Botas en pneus intermédiaires sortait de la route et repartait en queue de peloton alors que le Britannique devait céder quelques places sur une piste détrempée. La pluie s'était calmée ensuite stabilisant les positions hormis pour Max Verstappen, parti à la faute et perdant 5 places, retombant au 8e rang. Du coup le Néerlandais était sous investigation suspecté d'avoir franchi la ligne blanche à sa sortie des stands. Lewis Hamilton remontait un à un ses concurrents pour se retrouver en tête avec alors toujours son premier train de pneus intermédiaires. Il se permettait même ensuite le luxe de doubler Bottas, son dauphin, dans le 45e des 58 tours. En pleurs dans sa voiture à l'arrivée, Lewis Hamilton égale ainsi le record de Michael Schumacher pour décrocher le 7e titre mondial de sa carrière après 2008 avec McLaren 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019 avec Mercedes. Pour Mercedes, c'est aussi un 7e sacre chez les pilotes depuis 2014. Le titre des constructeurs, le 7e d'affilée également, les Flèches d'argent se l'étaient déjà assuré depuis le précédent Grand Prix.