Charles Leclerc a nié l'existence de tensions au sein de Ferrari après avoir été la victime d'un choix stratégique de l'équipe italienne qui a permis à son coéquipier Carlos Sainz de remporter le Grand Prix de Grande-Bretagne, le premier de sa carrière en 150 courses,

Le Monégasque était en tête sur le circuit de Silverstone lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste. Ferrari a choisi de ne pas le faire rentrer aux stands mais plutôt Sainz. Lorsque la course a été relancée, Leclerc n'a pu résister à ses concurrents, dont Sainz, qui avaient tous chaussé de nouveaux pneus. Leclerc a terminé quatrième à Silverstone.

La presse italienne a rapporté que certains ingénieurs de Leclerc ont ensuite refusé de prendre part à une photo de groupe pour célébrer la victoire de Sainz, mais le pilote monégasque a déclaré à Sky Sports F1 qu'il n'y avait pas de divisions au sein de l'équipe. "C'est très regrettable de voir ce genre de choses", a déclaré Leclerc en Autriche avant les essais et les qualifications (pour la sprint race) de vendredi.

"Ce n'est définitivement pas ce qui se passe à l'intérieur de l'équipe. Nous sommes une équipe très unie, nous l'avons toujours été, et ce ne sont pas ces courses difficiles qui vont la faire changer. Avons-nous été déçus après le week-end dernier ? Je pense que nous l'étions parce que nous étions premier et deuxième et que nous avons terminé premier et quatrième, donc une partie de l'équipe était déçue. Mais ce n'était certainement pas la raison pour laquelle tout le monde n'était pas sur la photo. Tout le monde était très heureux pour Carlos, et c'est le sentiment qui règne dans l'équipe."

Leclerc n'était toujours pas entièrement satisfait de la stratégie de l'équipe en Angleterre, ajoutant : "Il y a des choses que nous aurions pu mieux faire. Mais nous savons où nous avons fait des erreurs et j'espère que nous pouvons grandir à partir de cela. Personnellement, il n'y a rien que j'aurais pu faire différemment dans un sens. En tant qu'équipe, nous avons déjà changé quelques petites choses dans la façon de communiquer tout au long de la course, pour être prêt à ce moment précis. Une fois que la voiture de sécurité est sortie, vous devez prendre une décision à ce moment-là, et si vous n'êtes pas prêt pour cela, c'est délicat."

Le pilote Ferrari a connu des difficultés depuis qu'il a remporté deux des trois premières courses du championnat 2022, ne parvenant pas à monter sur le podium lors de ses cinq dernières sorties après l'avoir fait lors de quatre de ses cinq premières sorties cette saison. Leclerc est troisième au classement du championnat des pilotes avant le Grand Prix d'Autriche de dimanche, derrière les deux Red Bull de Max Verstappen et Sergio Perez.

Charles Leclerc a nié l'existence de tensions au sein de Ferrari après avoir été la victime d'un choix stratégique de l'équipe italienne qui a permis à son coéquipier Carlos Sainz de remporter le Grand Prix de Grande-Bretagne, le premier de sa carrière en 150 courses, Le Monégasque était en tête sur le circuit de Silverstone lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste. Ferrari a choisi de ne pas le faire rentrer aux stands mais plutôt Sainz. Lorsque la course a été relancée, Leclerc n'a pu résister à ses concurrents, dont Sainz, qui avaient tous chaussé de nouveaux pneus. Leclerc a terminé quatrième à Silverstone. La presse italienne a rapporté que certains ingénieurs de Leclerc ont ensuite refusé de prendre part à une photo de groupe pour célébrer la victoire de Sainz, mais le pilote monégasque a déclaré à Sky Sports F1 qu'il n'y avait pas de divisions au sein de l'équipe. "C'est très regrettable de voir ce genre de choses", a déclaré Leclerc en Autriche avant les essais et les qualifications (pour la sprint race) de vendredi. "Ce n'est définitivement pas ce qui se passe à l'intérieur de l'équipe. Nous sommes une équipe très unie, nous l'avons toujours été, et ce ne sont pas ces courses difficiles qui vont la faire changer. Avons-nous été déçus après le week-end dernier ? Je pense que nous l'étions parce que nous étions premier et deuxième et que nous avons terminé premier et quatrième, donc une partie de l'équipe était déçue. Mais ce n'était certainement pas la raison pour laquelle tout le monde n'était pas sur la photo. Tout le monde était très heureux pour Carlos, et c'est le sentiment qui règne dans l'équipe."Leclerc n'était toujours pas entièrement satisfait de la stratégie de l'équipe en Angleterre, ajoutant : "Il y a des choses que nous aurions pu mieux faire. Mais nous savons où nous avons fait des erreurs et j'espère que nous pouvons grandir à partir de cela. Personnellement, il n'y a rien que j'aurais pu faire différemment dans un sens. En tant qu'équipe, nous avons déjà changé quelques petites choses dans la façon de communiquer tout au long de la course, pour être prêt à ce moment précis. Une fois que la voiture de sécurité est sortie, vous devez prendre une décision à ce moment-là, et si vous n'êtes pas prêt pour cela, c'est délicat." Le pilote Ferrari a connu des difficultés depuis qu'il a remporté deux des trois premières courses du championnat 2022, ne parvenant pas à monter sur le podium lors de ses cinq dernières sorties après l'avoir fait lors de quatre de ses cinq premières sorties cette saison. Leclerc est troisième au classement du championnat des pilotes avant le Grand Prix d'Autriche de dimanche, derrière les deux Red Bull de Max Verstappen et Sergio Perez.