Chris Amon était devenu au fil de sa carrière une sorte de légende, un symbole de la malchance du perdant. Malgré son talent reconnu, les pole positions et les places d'honneur récoltées, il n'a jamais décroché de victoire sur le circuit officiel (championnat) de Formule 1.

Le pilote Mario Andretti, qui côtoyait Amon dans le paddock, avait résumé la situation par une boutade qui a fait le tour du monde, affirmant que "si Chris Amon était entrepreneur de pompes funèbres, les personnes arrêteraient de mourir".

Avant de signer chez Ferrari en Formule 1, le Néo-Zélandais avait toutefois remporté les 24 Heures du Mans en 1966 avec son compatriote Bruce McLaren, à bord d'une Ford GT40 Mark II.

Amon avait pris le départ de son premier GP de Formule 1 en Europe à Spa-Francorchamps, en juin 1963, au sein de l'écurie Reg Parnell Racing à l'âge de 19 ans. Il a, au fil de sa carrière, disputé 96 courses en Grand Prix, partant 5 fois de la pole, menant durant 183 tours dans 7 courses, atteignant 11 fois le podium mais n'empochant aucune victoire en championnat.

Chris Amon était devenu au fil de sa carrière une sorte de légende, un symbole de la malchance du perdant. Malgré son talent reconnu, les pole positions et les places d'honneur récoltées, il n'a jamais décroché de victoire sur le circuit officiel (championnat) de Formule 1. Le pilote Mario Andretti, qui côtoyait Amon dans le paddock, avait résumé la situation par une boutade qui a fait le tour du monde, affirmant que "si Chris Amon était entrepreneur de pompes funèbres, les personnes arrêteraient de mourir". Avant de signer chez Ferrari en Formule 1, le Néo-Zélandais avait toutefois remporté les 24 Heures du Mans en 1966 avec son compatriote Bruce McLaren, à bord d'une Ford GT40 Mark II. Amon avait pris le départ de son premier GP de Formule 1 en Europe à Spa-Francorchamps, en juin 1963, au sein de l'écurie Reg Parnell Racing à l'âge de 19 ans. Il a, au fil de sa carrière, disputé 96 courses en Grand Prix, partant 5 fois de la pole, menant durant 183 tours dans 7 courses, atteignant 11 fois le podium mais n'empochant aucune victoire en championnat.