Après ces 784 km entre la Bolivie et le Chili, dont 416 km chronométrés, le classement général est désormais mené par le tenant du titre et quadruple vainqueur, l'Espagnol Marc Coma sur KTM, 2e au départ lundi matin sur le salar d'Uyuni.

Cette 8e étape, qui reliait Uyuni à Iquique, a été remportée par Pablo Quintanilla qui signe ainsi sa première victoire sur l'épreuve, 11 secondes devant l'Espagnol Juan Pedrero Garcia (Yamaha) et 12 secondes devant le Slovaque Stefan Svitko sur KTM.

La catalane Laia Sanz, première femme choisie comme pilote par une écurie officielle et 5e du jour, a signé sa meilleure performance sur le Dakar, après une 8e place l'an passé.

La meilleure performance d'une femme à moto de l'histoire du Dakar a été réalisée par la Française Véronique Anquetil, 4e d'une étape du Dakar 1984.

Stacey et Bruynkens enterrent la hache de guerre en camions

L'ambiance était quelque peu tendue au sein du Team De Rooy dimanche après l'étape-marathon du Dakar 2015. Le pilote néerlandais Hans Stacey et le navigateur belge Serge Bruynkens s'étaient critiqués par presse interposées.

"L'ambiance n'a pas directement été chaleureuse à bord et disons que la collaboration pourrait être meilleure", a raconté Serge Bruynkens. "Hans estime que les pertes de temps sont causées par des erreurs de navigation alors que, pour moi, elles sont dues au matériel. Je suis déçu que l'on m'attribue le mauvais rôle alors que nous commettons tous des erreurs. Notre team est nouveau et nous ne sommes pas tous sur la même longueur d'onde. Nous profiterons de la journée de repos pour nous libérer l'esprit et repartir sur de meilleures bases", avait déclaré Serge Bruynkens dimanche à l'agence Belga.

La journée de repos de lundi semble en effet avoir calmé les esprits. Le Team De Rooy, 6e en catégorie camions, a publié lundi un communiqué pour indiquer que l'incident était clos.

"C'est clair que je ne peux pas être content avec des crevaisons, des erreurs de conduite et de navigation. Mes ambitions sont très élevées. Tous ceux qui me connaissent savent que je vais me donner à 100 %", déclare Stacey. "J'ai eu quelques points de friction avec mon nouveau navigateur Serge Bruynkens cette semaine. Mais les connaissances et l'expertise du road book de Serge sont indispensables dans cette cabine. Nous avons fait le point sur nos ambitions: nous viserons une deuxième victoire d'étape".

Stacey, Der Kinderen et Bruynkens (Iveco) avaient remporté la 1e étape du Dakar 2015 en camions.

Après ces 784 km entre la Bolivie et le Chili, dont 416 km chronométrés, le classement général est désormais mené par le tenant du titre et quadruple vainqueur, l'Espagnol Marc Coma sur KTM, 2e au départ lundi matin sur le salar d'Uyuni.Cette 8e étape, qui reliait Uyuni à Iquique, a été remportée par Pablo Quintanilla qui signe ainsi sa première victoire sur l'épreuve, 11 secondes devant l'Espagnol Juan Pedrero Garcia (Yamaha) et 12 secondes devant le Slovaque Stefan Svitko sur KTM.La catalane Laia Sanz, première femme choisie comme pilote par une écurie officielle et 5e du jour, a signé sa meilleure performance sur le Dakar, après une 8e place l'an passé.La meilleure performance d'une femme à moto de l'histoire du Dakar a été réalisée par la Française Véronique Anquetil, 4e d'une étape du Dakar 1984.L'ambiance était quelque peu tendue au sein du Team De Rooy dimanche après l'étape-marathon du Dakar 2015. Le pilote néerlandais Hans Stacey et le navigateur belge Serge Bruynkens s'étaient critiqués par presse interposées."L'ambiance n'a pas directement été chaleureuse à bord et disons que la collaboration pourrait être meilleure", a raconté Serge Bruynkens. "Hans estime que les pertes de temps sont causées par des erreurs de navigation alors que, pour moi, elles sont dues au matériel. Je suis déçu que l'on m'attribue le mauvais rôle alors que nous commettons tous des erreurs. Notre team est nouveau et nous ne sommes pas tous sur la même longueur d'onde. Nous profiterons de la journée de repos pour nous libérer l'esprit et repartir sur de meilleures bases", avait déclaré Serge Bruynkens dimanche à l'agence Belga.La journée de repos de lundi semble en effet avoir calmé les esprits. Le Team De Rooy, 6e en catégorie camions, a publié lundi un communiqué pour indiquer que l'incident était clos."C'est clair que je ne peux pas être content avec des crevaisons, des erreurs de conduite et de navigation. Mes ambitions sont très élevées. Tous ceux qui me connaissent savent que je vais me donner à 100 %", déclare Stacey. "J'ai eu quelques points de friction avec mon nouveau navigateur Serge Bruynkens cette semaine. Mais les connaissances et l'expertise du road book de Serge sont indispensables dans cette cabine. Nous avons fait le point sur nos ambitions: nous viserons une deuxième victoire d'étape".Stacey, Der Kinderen et Bruynkens (Iveco) avaient remporté la 1e étape du Dakar 2015 en camions.