"Vu la situation globale autour du covid-19, la FIA, la Formule 1 et les trois promoteurs ont pris cette décision afin d'assurer la santé et la sécurité des staffs, pilotes et supporters, ce qui est notre principale priorité", a expliqué la FIA dans un communiqué.

Après l'annulation du Grand Prix d'Australie qui devait se dérouler dimanche dernier, les Grands Prix du Bahreïn (22 mars), du Vietnam (5 avril) et de Chine (19 avril) avaient également été reportés. "La FIA et la Formule 1 continuent de travailler étroitement avec les promoteurs touchés et les autorités locales pour suivre la situation et prendre le temps nécessaire pour étudier la viabilité d'autres dates possibles pour chaque Grand Prix si la situation s'améliore", a ajouté la FIA.

Mercredi, la fédération internationale avait annoncé que la trêve estivale de la Formule 1, prévue au mois d'août et pendant laquelle les écuries ne peuvent pas travailler, était avancée sur les mois de mars et avril et rallongée de 14 à 21 jours.

"Vu la situation globale autour du covid-19, la FIA, la Formule 1 et les trois promoteurs ont pris cette décision afin d'assurer la santé et la sécurité des staffs, pilotes et supporters, ce qui est notre principale priorité", a expliqué la FIA dans un communiqué. Après l'annulation du Grand Prix d'Australie qui devait se dérouler dimanche dernier, les Grands Prix du Bahreïn (22 mars), du Vietnam (5 avril) et de Chine (19 avril) avaient également été reportés. "La FIA et la Formule 1 continuent de travailler étroitement avec les promoteurs touchés et les autorités locales pour suivre la situation et prendre le temps nécessaire pour étudier la viabilité d'autres dates possibles pour chaque Grand Prix si la situation s'améliore", a ajouté la FIA. Mercredi, la fédération internationale avait annoncé que la trêve estivale de la Formule 1, prévue au mois d'août et pendant laquelle les écuries ne peuvent pas travailler, était avancée sur les mois de mars et avril et rallongée de 14 à 21 jours.