C'est une tradition : la première saison de Mons en D1 après la montée se passe toujours bien. Ce que Marc Grosjean (9e à la fin du championnat) et José Riga (idem) avaient autrefois réussi à faire avec ce club, Dennis Van Wijk le réalise aujourd'hui.

Après 7 matches, Mons est dans le Top 6. En proposant un jeu agréable, offensif. Et c'est ainsi qu'on a la meilleure attaque de la Pro League.

Cette équipe a déjà marqué 17 fois, pour 15 au Club Bruges, 14 à Genk, 11 à Anderlecht, 10 au Standard. On ne peut donc pas résumer toute la force offensive de Mons au seul Jérémy Perbet, qui a encore scoré 3 fois ce weekend contre Malines et est en tête du classement des buteurs (8 goals).

La puissance de feu montoise s'exprime aussi par des joueurs comme Ibou ou Rachid Bourabia.

Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine

C'est une tradition : la première saison de Mons en D1 après la montée se passe toujours bien. Ce que Marc Grosjean (9e à la fin du championnat) et José Riga (idem) avaient autrefois réussi à faire avec ce club, Dennis Van Wijk le réalise aujourd'hui. Après 7 matches, Mons est dans le Top 6. En proposant un jeu agréable, offensif. Et c'est ainsi qu'on a la meilleure attaque de la Pro League. Cette équipe a déjà marqué 17 fois, pour 15 au Club Bruges, 14 à Genk, 11 à Anderlecht, 10 au Standard. On ne peut donc pas résumer toute la force offensive de Mons au seul Jérémy Perbet, qui a encore scoré 3 fois ce weekend contre Malines et est en tête du classement des buteurs (8 goals). La puissance de feu montoise s'exprime aussi par des joueurs comme Ibou ou Rachid Bourabia. Pierre Danvoye, Sport/Foot Magazine