Deux jours après leur superbe finale du 400 m individuel, Kevin Borlée et Jonathan Borlée étaient de retour ce jeudi matin sur l'anneau de Daegu en Corée du Sud. Ils ont emmené le relais belge et décroché sans douleur leur qualification pour la finale du 4x400 m des mondiaux d'athlétisme.

Placé dans le couloir 1, le relais était composé dans l'ordre d'Antoine Gillet, Jonathan Borlée, Nils Duerinck et Kevin Borlée. Les protégés de Jacques Borlée ont remporté leur série en 3:00.71 et devancé dans l'ordre la Russie (3:00.81) et le Kenya (3:00.97).

"Ce n'était pas facile de courir au couloir 1 car tout le monde se rabat sur vous. Il fallait donc y aller.", a déclaré Jonathan Borlée, 5e de la finale du 400 m individuel. "Dans le virage (avant l'arrivée), j'étais facile. Je n'ai pas voulu dépasser dans le virage. Puis, j'ai vu l'ouverture. Passer le témoin en première position devant les Bahamas, la Russie, la France est un sentiment assez particulier". Antoine Gillet donna le témoin en 3e position, Jonathan le céda en tête, mais Duerinck le redonna finalement à Kevin en 4e position. Le médaillé de bronze de l'épreuve individuelle patienta jusqu'à la dernière ligne droite pour régler tout le monde.

"Tout s'est déroulé comme prévu. Nous avons encore de la marge", a estimé Jacques Borlée, l'entraîneur du relais belge. "Nous allons essayer d'aller chercher une médaille."

Le temps de 3:00.71 est la meilleure performance belge de la saison. Il améliore les 3:01.59 réalisés à Izmir le 19 juin. Le record de Belgique demeure fixé à 2:59.37 depuis le 23 août 2008 en finale des JO de Pékin. Il est la propriété de Kevin et Jonathan Borlée, Cedric Van Branteghem et Arnaud Ghislain.

La Belgique n'a cependant signé que le 6e chrono des séries, ce qui a fait dire au patron du relais belge : "la concurrence est effrayante." Les Etats-Unis vainqueurs de la 1e série ont couru en 2:58.82, meilleure performance mondiale de l'année.

Pas de quoi toutefois démonter le père des jumeaux champions. "Je vais changer mon fusil d'épaule" laissant entendre qu'il va sans doute composer de manière différente son quatuor. "Nous allons essayer d'aller chercher une médaille, mais ce n'est pas évident. Mais tout est possible, nous allons faire douter les autres." La finale se courra ce vendredi 2 septembre à 14h15 belge.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Deux jours après leur superbe finale du 400 m individuel, Kevin Borlée et Jonathan Borlée étaient de retour ce jeudi matin sur l'anneau de Daegu en Corée du Sud. Ils ont emmené le relais belge et décroché sans douleur leur qualification pour la finale du 4x400 m des mondiaux d'athlétisme. Placé dans le couloir 1, le relais était composé dans l'ordre d'Antoine Gillet, Jonathan Borlée, Nils Duerinck et Kevin Borlée. Les protégés de Jacques Borlée ont remporté leur série en 3:00.71 et devancé dans l'ordre la Russie (3:00.81) et le Kenya (3:00.97). "Ce n'était pas facile de courir au couloir 1 car tout le monde se rabat sur vous. Il fallait donc y aller.", a déclaré Jonathan Borlée, 5e de la finale du 400 m individuel. "Dans le virage (avant l'arrivée), j'étais facile. Je n'ai pas voulu dépasser dans le virage. Puis, j'ai vu l'ouverture. Passer le témoin en première position devant les Bahamas, la Russie, la France est un sentiment assez particulier". Antoine Gillet donna le témoin en 3e position, Jonathan le céda en tête, mais Duerinck le redonna finalement à Kevin en 4e position. Le médaillé de bronze de l'épreuve individuelle patienta jusqu'à la dernière ligne droite pour régler tout le monde. "Tout s'est déroulé comme prévu. Nous avons encore de la marge", a estimé Jacques Borlée, l'entraîneur du relais belge. "Nous allons essayer d'aller chercher une médaille." Le temps de 3:00.71 est la meilleure performance belge de la saison. Il améliore les 3:01.59 réalisés à Izmir le 19 juin. Le record de Belgique demeure fixé à 2:59.37 depuis le 23 août 2008 en finale des JO de Pékin. Il est la propriété de Kevin et Jonathan Borlée, Cedric Van Branteghem et Arnaud Ghislain. La Belgique n'a cependant signé que le 6e chrono des séries, ce qui a fait dire au patron du relais belge : "la concurrence est effrayante." Les Etats-Unis vainqueurs de la 1e série ont couru en 2:58.82, meilleure performance mondiale de l'année. Pas de quoi toutefois démonter le père des jumeaux champions. "Je vais changer mon fusil d'épaule" laissant entendre qu'il va sans doute composer de manière différente son quatuor. "Nous allons essayer d'aller chercher une médaille, mais ce n'est pas évident. Mais tout est possible, nous allons faire douter les autres." La finale se courra ce vendredi 2 septembre à 14h15 belge. Sportfootmagazine.be, avec Belga