Les Américains, qui s'étaient immiscés dans le duel asiatique au sommet Chine-Japon, ont raté la deuxième marche du podium pour une marge infime de 10 millièmes de point et pris la médaille de bronze.

Avec ce cinquième titre consécutif, les Chinois viennent égaler le record des Japonais, qui dominaient dans les années 60 et 70 mais qui n'ont plus décroché l'or mondial depuis 1978.

La bataille pour l'ordre du podium s'est jouée dans l'ultime rotation. Les Japonais ont vu s'envoler leurs espoirs d'or à la barre fixe, avec la chute de Yusuke Tanaka.

Parfaits dans le même temps au sol, les Chinois ont commencé à fêter leur titre sans attendre le passage du virtuose japonais, Kohei Uchimura. Chose rare, le double champion du monde est lui aussi tombé, ce qui a bien failli coûter l'argent à son équipe.

Uchimura revient en piste vendredi en quête cette fois d'un troisième titre consécutif au concours général, ce qui reste inédit.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Les Américains, qui s'étaient immiscés dans le duel asiatique au sommet Chine-Japon, ont raté la deuxième marche du podium pour une marge infime de 10 millièmes de point et pris la médaille de bronze. Avec ce cinquième titre consécutif, les Chinois viennent égaler le record des Japonais, qui dominaient dans les années 60 et 70 mais qui n'ont plus décroché l'or mondial depuis 1978. La bataille pour l'ordre du podium s'est jouée dans l'ultime rotation. Les Japonais ont vu s'envoler leurs espoirs d'or à la barre fixe, avec la chute de Yusuke Tanaka. Parfaits dans le même temps au sol, les Chinois ont commencé à fêter leur titre sans attendre le passage du virtuose japonais, Kohei Uchimura. Chose rare, le double champion du monde est lui aussi tombé, ce qui a bien failli coûter l'argent à son équipe. Uchimura revient en piste vendredi en quête cette fois d'un troisième titre consécutif au concours général, ce qui reste inédit. Sportfootmagazine.be, avec Belga