Le champion de Belgique Sven Nys n'a décroché qu'un seul maillot arc-en-ciel dans sa carrière, en 2005 à Sankt-Wendel en Allemagne.

"Ces championnats du monde ne sont plus importants pour ma carrière", a déclaré le coureur de Landbouwkrediet vendredi, afin d'évacuer la pression. "Je n'en ai pas besoin pour bien clôturer ma saison. Mais j'aimerais bien remporter un second maillot arc-en-ciel. Un seul titre, c'est maigre pour un coureur qui a dominé sa génération comme je l'ai fait. J'ai une occasion idéale de refaire le coup de Sankt-Wendel. Je suis prêt. Je suis convaincu que les détails comme le meilleur départ ou les petites fautes seront décisifs. Je vais tenter de profiter de l'ambiance qui nous attend dimanche pour rouler pour le titre. Je vais rouler à fond pendant une heure et on verra bien ce que cela donnera", a ajouté Nys.

Kevin Pauwels en confiance

Une semaine après avoir remporté la Coupe du monde, Kevin Pauwels aborde avec le plein de confiance ces championnats du monde.

"Ce sera une course comme les autres, avec les Belges qui tenteront de se battre", a déclaré vendredi le Campinois, un des leaders de l'équipe belge aux côtés de Sven Nys et Niels Albert. "La manche de Coupe du monde que nous avons disputée ici en novembre a été une découverte pour moi. Malgré ma défaite face à Nys, je sais depuis que je peux aussi me débrouiller dans le sable. Je reste donc calme d'ici dimanche. Je n'ai pas reconnu le parcours jeudi afin de ménager mes muscles. Je vais m'entraîner sur rouleaux vendredi, et ne reconnaîtrai le parcours que vendredi. Cela doit suffire. Dimanche, tout sera permis, à part ramener Stybar. Il est d'après moi le seul étranger capable de mettre des bâtons dans les roues des Belges", a dit le coureur de 27 ans.

Pauwels a dû puiser dans ses réserves pour s'imposer dimanche dernier à Hoogerheide, et ainsi s'adjuger la victoire finale en Coupe du monde. "Je voulais gagner, même si j'aurais pu me contenter d'une place d'honneur. Que j'ai dû faire des efforts n'a pas d'importance. J'ai souvent dû le faire cette saison et je suis toujours au top".

Niels Albert veut briller à Coxyde

Dernier Belge sacré champion du monde de cyclo-cross, en 2009 à Hoogerheide, Niels Albert espère jouer un rôle en vue ce dimanche.

"Il est temps que je signe de nouveau une belle prestation dans un championnat du monde", a déclaré Niels Albert vendredi. "J'ai conquis le maillot arc-en-ciel en 2009 à Hoogerheide pour ma première année chez les pros, mais je n'ai rien fait de bon les deux années suivantes. Je n'étais pas assez bon à Tabor (2010) et l'année dernière, à Sankt-Wendel, j'ai été victime d'une crevaison au 1er tour. Je ne peux qu'espérer que cela ira mieux dimanche".

Niels Albert a vu sa saison gâchée par une blessure au poignet, qui l'a contraint à revoir ses ambitions à la baisse. Il n'a toutefois pas le sentiment de devoir sauver sa saison ce week-end à la côte. "Je ne peux pas nier que ma saison n'a pas été terrible. Mais je m'insurge quand on parle de campagne désastreuse. J'ai quand même gagné trois manches du Superprestige et une épreuve du Trophée GVA. J'ai malheureusement eu mon lot de malchance. Mais je suis bien revenu et j'ai bien préparé les Mondiaux. Vu que je suis à l'aise dans le sable, je crois en mes chances de victoire. Je ne vois pas Stybar s'imposer. Je ne l'ai plus vu reproduire ces derniers mois ses performances de ces deux dernières années", a conclu Niels Albert.

Le Tchèque Zdenek Stybar a remporté les Mondiaux 2010 et 2011. Il visera un troisième titre d'affilée à Coxyde.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Le champion de Belgique Sven Nys n'a décroché qu'un seul maillot arc-en-ciel dans sa carrière, en 2005 à Sankt-Wendel en Allemagne. "Ces championnats du monde ne sont plus importants pour ma carrière", a déclaré le coureur de Landbouwkrediet vendredi, afin d'évacuer la pression. "Je n'en ai pas besoin pour bien clôturer ma saison. Mais j'aimerais bien remporter un second maillot arc-en-ciel. Un seul titre, c'est maigre pour un coureur qui a dominé sa génération comme je l'ai fait. J'ai une occasion idéale de refaire le coup de Sankt-Wendel. Je suis prêt. Je suis convaincu que les détails comme le meilleur départ ou les petites fautes seront décisifs. Je vais tenter de profiter de l'ambiance qui nous attend dimanche pour rouler pour le titre. Je vais rouler à fond pendant une heure et on verra bien ce que cela donnera", a ajouté Nys. Kevin Pauwels en confiance Une semaine après avoir remporté la Coupe du monde, Kevin Pauwels aborde avec le plein de confiance ces championnats du monde. "Ce sera une course comme les autres, avec les Belges qui tenteront de se battre", a déclaré vendredi le Campinois, un des leaders de l'équipe belge aux côtés de Sven Nys et Niels Albert. "La manche de Coupe du monde que nous avons disputée ici en novembre a été une découverte pour moi. Malgré ma défaite face à Nys, je sais depuis que je peux aussi me débrouiller dans le sable. Je reste donc calme d'ici dimanche. Je n'ai pas reconnu le parcours jeudi afin de ménager mes muscles. Je vais m'entraîner sur rouleaux vendredi, et ne reconnaîtrai le parcours que vendredi. Cela doit suffire. Dimanche, tout sera permis, à part ramener Stybar. Il est d'après moi le seul étranger capable de mettre des bâtons dans les roues des Belges", a dit le coureur de 27 ans. Pauwels a dû puiser dans ses réserves pour s'imposer dimanche dernier à Hoogerheide, et ainsi s'adjuger la victoire finale en Coupe du monde. "Je voulais gagner, même si j'aurais pu me contenter d'une place d'honneur. Que j'ai dû faire des efforts n'a pas d'importance. J'ai souvent dû le faire cette saison et je suis toujours au top". Niels Albert veut briller à Coxyde Dernier Belge sacré champion du monde de cyclo-cross, en 2009 à Hoogerheide, Niels Albert espère jouer un rôle en vue ce dimanche. "Il est temps que je signe de nouveau une belle prestation dans un championnat du monde", a déclaré Niels Albert vendredi. "J'ai conquis le maillot arc-en-ciel en 2009 à Hoogerheide pour ma première année chez les pros, mais je n'ai rien fait de bon les deux années suivantes. Je n'étais pas assez bon à Tabor (2010) et l'année dernière, à Sankt-Wendel, j'ai été victime d'une crevaison au 1er tour. Je ne peux qu'espérer que cela ira mieux dimanche". Niels Albert a vu sa saison gâchée par une blessure au poignet, qui l'a contraint à revoir ses ambitions à la baisse. Il n'a toutefois pas le sentiment de devoir sauver sa saison ce week-end à la côte. "Je ne peux pas nier que ma saison n'a pas été terrible. Mais je m'insurge quand on parle de campagne désastreuse. J'ai quand même gagné trois manches du Superprestige et une épreuve du Trophée GVA. J'ai malheureusement eu mon lot de malchance. Mais je suis bien revenu et j'ai bien préparé les Mondiaux. Vu que je suis à l'aise dans le sable, je crois en mes chances de victoire. Je ne vois pas Stybar s'imposer. Je ne l'ai plus vu reproduire ces derniers mois ses performances de ces deux dernières années", a conclu Niels Albert. Le Tchèque Zdenek Stybar a remporté les Mondiaux 2010 et 2011. Il visera un troisième titre d'affilée à Coxyde. Sportfootmagazine.be, avec Belga