Il fallait se classer parmi les six premiers de chacune des trois séries ou réaliser un des six autres meilleurs temps afin d'avoir le droit de s'aligner en demi-finales vendredi (17h05 belges). Le dernier repêché au temps est le Néo-Zélandais Nicholas Willis en 3:39.83. L'athlète d'Olse Merxem, âgé de 20 ans à peine et qui participait à ses premiers Mondiaux, a d'emblée pris la tête mais a très vite cédé du terrain. Sa course a été remportée par le Kenyan Nixon Kiplimo Chepseba en 3:38.37. Comme Almensh Belete, dans les séries du 5.000 m dames plus tôt dans la journée de mercredi, Pieter-Jan Hannes n'est donc pas parvenu à s'extraire des séries. (Belga)

Il fallait se classer parmi les six premiers de chacune des trois séries ou réaliser un des six autres meilleurs temps afin d'avoir le droit de s'aligner en demi-finales vendredi (17h05 belges). Le dernier repêché au temps est le Néo-Zélandais Nicholas Willis en 3:39.83. L'athlète d'Olse Merxem, âgé de 20 ans à peine et qui participait à ses premiers Mondiaux, a d'emblée pris la tête mais a très vite cédé du terrain. Sa course a été remportée par le Kenyan Nixon Kiplimo Chepseba en 3:38.37. Comme Almensh Belete, dans les séries du 5.000 m dames plus tôt dans la journée de mercredi, Pieter-Jan Hannes n'est donc pas parvenu à s'extraire des séries. (Belga)