La victoire est revenue à l'Américain LaShawn Merritt, dans le chrono exceptionnel de 43.74 secondes, 16e chrono de l'histoire et record personnel, devant son compatriote Tony McQuay (44.40). Merritt, vice-champion du monde en titre, retrouve la couronne qu'il avait déjà obtenue en 2009 à Berlin. Le champion du monde et olympique le Grenadin Kirani James n'a terminé que 7e en 44.99. Parti très vite, le Bruxellois de 25 ans a abordé la dernière ligne droite à la 3e place. S'il a dépassé James, il n'a rien pu faire face aux retours de McQuay et Santos. Jonathan Borlée signe son meilleur classement en finale d'un grand championnat international. Il avait pris la 7e place à l'Euro de Barcelone en 2010, la 5e au mondial de Daegu en 2011 et la 6e aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Il n'a toutefois pu faire aussi bien que son jumeau Kevin, médaille de bronze des précédents championnats du monde en 2011 en 44.90 secondes derrière James et Merritt. (Belga)

La victoire est revenue à l'Américain LaShawn Merritt, dans le chrono exceptionnel de 43.74 secondes, 16e chrono de l'histoire et record personnel, devant son compatriote Tony McQuay (44.40). Merritt, vice-champion du monde en titre, retrouve la couronne qu'il avait déjà obtenue en 2009 à Berlin. Le champion du monde et olympique le Grenadin Kirani James n'a terminé que 7e en 44.99. Parti très vite, le Bruxellois de 25 ans a abordé la dernière ligne droite à la 3e place. S'il a dépassé James, il n'a rien pu faire face aux retours de McQuay et Santos. Jonathan Borlée signe son meilleur classement en finale d'un grand championnat international. Il avait pris la 7e place à l'Euro de Barcelone en 2010, la 5e au mondial de Daegu en 2011 et la 6e aux Jeux Olympiques de Londres en 2012. Il n'a toutefois pu faire aussi bien que son jumeau Kevin, médaille de bronze des précédents championnats du monde en 2011 en 44.90 secondes derrière James et Merritt. (Belga)