Le jeune Gantois, 23 ans, est un coureur de fond moyen. Avec 5.391 points au compteur après 6 épreuves, il ne rattrapera pas le Bélarusse Andrei Krauchanka (2e, 5.450 pts), meilleur coureur que lui, ni moins encore Asthon Eaton. Avec 5699 pts, l'Américain file tout droit vers un nouveau titre mondial et reste sur les bases d'un 4e record du monde d'affilée en autant d'heptathlon. Du jamais vu. Pour le bronze, le plus dangereux rival pour Thomas Van der Plaetsen est le Néerlandais Eelco Sintnicolaas (5.313 pts) qui court très bien le 1.000m (record personnel en 2:37.42, pour 2:42.80 au Gantois). Dans les faits, Sintnicolaas doit devancer Van der Plaetsen de 7 secondes pour le déloger du podium. Dans le clan Van der Plaetsen, l'on reste prudent bien sûr. La perche samedi a permis à Thomas Van der Plaetsen de franchir 5m20, malgré une petite coupure à la main droite après avoir accroché son spike à l'échauffement. Thomas Van der Plaetsen compte pour l'heure 26 points d'avance sur son tableau marche qui lui avait permis de battre son record de Belgique à Apeldoorn le 16 février dernier (6.188 pts). Et chez les Van der Plaetsen, on a remarqué aussi que ce record lui aurait permis d'aller sur le podium d'un Mondial à chacune des éditions ces six dernières années. Il avait couru le 1.000 m à Apeldoorn en 2:44.64. En cas de médaille belge à Sopot samedi, il s'agirait de la 6e pour la Belgique aux Mondiaux en salle avec une en or (Tia Hellebaut/pentathlon/2008), 3 en argent (le relais 4x400m (m)/2010, Kim Gevaert/60m/2004 et Mohammed Mourhit/3.000m/2001) et une en bronze (Kim Gevaert/60m/2006). . (Belga)

Le jeune Gantois, 23 ans, est un coureur de fond moyen. Avec 5.391 points au compteur après 6 épreuves, il ne rattrapera pas le Bélarusse Andrei Krauchanka (2e, 5.450 pts), meilleur coureur que lui, ni moins encore Asthon Eaton. Avec 5699 pts, l'Américain file tout droit vers un nouveau titre mondial et reste sur les bases d'un 4e record du monde d'affilée en autant d'heptathlon. Du jamais vu. Pour le bronze, le plus dangereux rival pour Thomas Van der Plaetsen est le Néerlandais Eelco Sintnicolaas (5.313 pts) qui court très bien le 1.000m (record personnel en 2:37.42, pour 2:42.80 au Gantois). Dans les faits, Sintnicolaas doit devancer Van der Plaetsen de 7 secondes pour le déloger du podium. Dans le clan Van der Plaetsen, l'on reste prudent bien sûr. La perche samedi a permis à Thomas Van der Plaetsen de franchir 5m20, malgré une petite coupure à la main droite après avoir accroché son spike à l'échauffement. Thomas Van der Plaetsen compte pour l'heure 26 points d'avance sur son tableau marche qui lui avait permis de battre son record de Belgique à Apeldoorn le 16 février dernier (6.188 pts). Et chez les Van der Plaetsen, on a remarqué aussi que ce record lui aurait permis d'aller sur le podium d'un Mondial à chacune des éditions ces six dernières années. Il avait couru le 1.000 m à Apeldoorn en 2:44.64. En cas de médaille belge à Sopot samedi, il s'agirait de la 6e pour la Belgique aux Mondiaux en salle avec une en or (Tia Hellebaut/pentathlon/2008), 3 en argent (le relais 4x400m (m)/2010, Kim Gevaert/60m/2004 et Mohammed Mourhit/3.000m/2001) et une en bronze (Kim Gevaert/60m/2006). . (Belga)